DUCHEMIN Léonce [Dictionnaire Algérie]

Par Louis Botella

Né le 31 décembre 1908 à Oran (Algérie) ; employé communal ; syndicaliste CFTC d’Algérie ; président de l’Union oranienne des syndicats chrétiens CFTC ; militant MRP.

Selon une autre source, Léonce Duchemin serait né le 31 décembre 1908 à Oran. Ce qui serait incompatible avec le fait qu’il était combattant lors de la Première guerre mondiale d’où il revint grand invalide et amputé du bras droit. Il fut alors promu chevalier de la Légion d’honneur à titre militaire.

Fils d’Augustin et d’Eugénie Durant, Léonce Duchemin, secrétaire général du bureau de bienfaisance à la mairie, fut le premier secrétaire général du syndicat CFTC des employés municipaux de cette ville. Ce syndicat fut fondé le 19 avril 1937.

Président de ce syndicat, il devint en novembre 1948 (en 1947 selon une autre source), président de l’Union départementale CFTC d’Oranie. Il fut reconduit dans cette fonction en décembre 1951. L’année suivante, en novembre, il fut remplacé à la tête de l’UD par Louis Frodello mais il resta membre du bureau et fut nommé président d’honneur, titre qu’il porta encore en mai 1957.

En mai 1955, il fut signalé comme étant vice-président de l’Union régionale d’Algérie de la CFTC. En octobre 1958, il siégea toujours dans ces deux instances.

En octobre 1958, il siégea toujours dans cette instance et il fut aussi, alors, vice-président de l’Union d’Algérie de la Confédération CFTC.

Au cours du printemps 1959, à la suite de désaccords profonds sur la question algérienne entre la Confédération CFTC et quelques dirigeants de son union algérienne, favorables à la libre détermination du peuple algérien, et la très grande majorité des responsables de cette union, l’Union algérienne fut dissoute.

Les dirigeants oranais favorables à la position confédérale dont Léonce Duchemin, Paul Siboni, Julien François furent chargés de reconstituer une structure CFTC en Oranie. Léonce Duchemin fut désigné par sa confédération, en mai 1959, comme chargé de mission. L’UD CFTC fut reconstituée au cours de l’année mais elle connut de nombreuses difficultés dans son développement.

A partir de 1945, il était l’un des dirigeants du MRP (Mouvement républicain populaire) de l’Oranie.

Veuf, il se remaria avec la veuve Molina. Il eut alors deux enfants adoptifs.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article147218, notice DUCHEMIN Léonce [Dictionnaire Algérie] par Louis Botella, version mise en ligne le 13 juin 2013, dernière modification le 11 août 2021.

Par Louis Botella

SOURCES : Arch. Nat. Outre-mer, Aix-en-Provence, FM (Fonds ministériels) 81 F/794, Alger, 1 K/1238, Oran, 75, 108, 128, 2378, 2481, 2496, 2520, 2731, 91 3 F/159. — L’Afrique du Nord syndicale, puis Syndicalisme CFTC en Algérie, organe de la CFTC, mai 1955 (BNF, FOL-JO-1013). — Syndicats, 1946 et 1947. — M. Branciard, Un syndicat dans la guerre d’Algérie, la CFTC qui deviendra la CFDT, Syros, Paris 1984. — Notes de Nora Benallègue-Chaouia.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément