PALACIOS Gabriel [Dictionnaire Algérie].

Par René Gallissot

Né le 4 janvier 1903 à Alger (Algérie) ; mort le 8 mars 1964 à Narbonne (Aude) ; marié à Alger en 1927 ; maçon ; syndicaliste CGT.

En 1938, G. Palacios, maçon à Alger, fils de Joseph, charretier, et de Françoise Yvars, ménagère, devient secrétaire du syndicat CGT des matériaux de construction et des travaux publics ; il le redevient en 1943.

En 1948, il est membre du bureau de l’Union CGT du Bâtiment au sein du cartel des Syndicats confédérés ; en 1949-1950, il est membre de la commission exécutive de l’Union départementale CGT d’Alger.

En 1951 et en août 1955, il fut signalé comme étant membre du secrétariat de l’Union algérienne CGT du Bâtiment, Travaux publics et Bois.

Il s’était marié le 23 juin 1927 dans sa ville natale avec Maria Térésa Vila.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article147223, notice PALACIOS Gabriel [Dictionnaire Algérie]. par René Gallissot, version mise en ligne le 13 juin 2013, dernière modification le 17 février 2014.

Par René Gallissot

SOURCES : Arch. Wilaya Alger. — N. Benallègue-Chaouia, Algérie. Mouvement ouvrier et question nationale. 1929-1954, OPU, Alger 2004. — Arch. Nat. Outre-mer, Aix-en-Provence, ALG, Alger 1 K/297, 91 3 F/66, notes de Louis Botella. — État civil (Notes de Barbara Bonazzi).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément