ORSANE Lucien, Marcel, Achille

Par Jacques Girault

Né le 10 mai 1933 à Viviez (Aveyron) ; conseiller d’orientation dans l’Aveyron ; militant syndicaliste ; militant socialiste.

Petit-fils d’Achille Orsane, adjoint au maire socialiste de Viviez avant la Première Guerre mondiale, fils d’un comptable, Lucien Orsane entra à l’École normale d’instituteurs de Millau. Après avoir été instituteur dans l’Aveyron pendant trois années, il effectua son service militaire à Melun (Seine-et-Marne) puis en Algérie. Il servit comme instituteur pendant cette guerre et livra plus tard ses souvenirs dans un article de la revue Pieds noirs d’hier et d’aujourd’hui (janvier 1993).

Rendu à la vie civile, Lucien Orsane fut détaché à la faculté des lettres de Bordeaux pour devenir conseiller d’orientation. Responsable de la section du Syndicat national de l’enseignement technique, puis adhérent du SNES après 1966, il fut nommé, en 1964, comme directeur du Centre d’information et d’orientation à Decazeville. Dans les années 1980, il saisit le Ministère pour que les bonifications militaires soient prises en compte dans le changement de sa situation administrative. Ses diverses démarches furent rejetées notamment après des questions écrites par des parlementaires, des recours devant la Commission d’accès aux documents administratifs, le Conseil d’État. La Cour européenne de justice rendit un jugement favorable, ce qui fut salué comme une victoire par la presse locale en février 2002.

Lucien Orsane, militant socialiste SFIO, secrétaire de la section socialiste de Decazeville, fut le suppléant du candidat radical de gauche Robert Fabre aux élections législatives de 1967, 1968 et 1973 dans la deuxième circonscription de l’Aveyron (Villefranche-de-Rouergue). Secrétaire de la fédération socialiste aveyronnaise depuis novembre 1969, il fut confirmé dans cette responsabilité lors de la formation de la nouvelle fédération du Parti socialiste le 3 septembre 1970. Membre de la tendance « Bataille socialiste », il signa sa motion pour le congrès de Grenoble en 1973.

Dans les années 1960, Lucien Orsane avait fondé la section départementale de la Fédération nationale des anciens combattants d’Algérie qu’il présida pendant une vingtaine d’années.

Lucien Orsane effectuait des recherches historiques sur les institutions scolaires et les mouvements sociaux dans sa région, écrivant des articles dans diverses revues, dont la Revue du Rouergue, la Revue des études aveyronnaises. Il livrait des informations sur les militants syndicalistes et socialistes de son département pour le Dictionnaire biographique des mouvements sociaux (Maitron). Il avait été un des organisateurs des manifestations historiques autour de Paul Ramadier et de la gestion des archives de ce dernier.

Militant de la Libre Pensée et sans doute de la Franc-Maçonnerie, Lucien Orsane joua un rôle local dans les luttes pour la défense de l’école laïque. Spéléologue, il était un des animateurs de la société française de spéléologie dans le département.

Lucien Orsane, retraité, s’était retiré à Viviez.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article147358, notice ORSANE Lucien, Marcel, Achille par Jacques Girault, version mise en ligne le 20 juin 2013, dernière modification le 20 juin 2013.

Par Jacques Girault

SOURCES : OURS, 2/APO/2, arch. de la FGDS, Fichier « Bataille socialiste », arch. Claude Fuzier. — Arch. Fondation Jean Jaurès, 12 EF 75/1. — Renseignements fournis par l’intéressé. — Nombreuses revues. — Divers sites Internet. — Notes de Gilles Morin.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément