ORSONI Pierre, Sébastien

Par Jacques Girault

Né le 2 avril 1917 à Ajaccio (Corse), mort le 2 mai 2008 à Bastia (Haute-Corse) ; instituteur en Corse ; militant syndicaliste et mutualiste ; militant communiste.

Photo d’identité.
Photo d’identité.

Fils d’un instituteur issu d’une famille d’opinions de gauche, Pierre Orsoni, après avoir reçu les premiers sacrements catholiques, devint athée à l’adolescence. Devenu instituteur en 1939 à Lente, à partir d’octobre 1942, il participa à la réception et à l’acheminement du matériel arrivé clandestinement. Il adhéra au Parti communiste en 1942 ou en 1943 selon les sources. Il effectua son service militaire dans un régiment de tirailleurs algériens et prit part avec ces goumiers aux combats pour la libération de la Corse.

Pierre Orsoni se maria en septembre 1945 à Tunis. Le couple eut deux enfants.

Devenu directeur d’école à Bastia jusqu’à sa retraite en 1973, membre du bureau de la section départementale du Syndicat national des instituteurs dans les années 1960, il fut élu à la Commission administrative paritaire départementale.

Pierre Orsoni participa au conseil d’administration de la section de la Mutuelle générale de l’Éducation nationale. Dans les années 1990, il devint vice-président de la section de Haute-Corse de la MGEN.

Dans le même temps, il était le secrétaire administratif de la section de l’Union fédérale des anciens combattants. Il fut à la naissance du département de Haute-Corse le fondateur de la section départementale de l’Association nationale des anciens combattants de la Résistance.

Secrétaire de la section communiste de Bastia, Pierre Orsoni, lors d’une conférence fédérale, demanda des explications sur le contenu du rapport Khrouchtchev. Membre du bureau de la section communiste de Bastia, il entra au comité de la fédération de Corse du Parti communiste français au début des années 1970 et devint trésorier fédéral en 1974. Il resta trésorier de la fédération des années 1970, responsabilité qu’il conserva dans la fédération de Haute-Corse du PCF jusqu’au début des années 1990. D’accord avec les analyses des rénovateurs, il quitta le PCF après l’exclusion de Pierre Juquin en 1987.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article147359, notice ORSONI Pierre, Sébastien par Jacques Girault, version mise en ligne le 20 juin 2013, dernière modification le 20 juin 2013.

Par Jacques Girault

Photo d'identité.
Photo d’identité.

SOURCES : Archives du comité national du PCF. — Presse. — Documentation fournie par Ange Stromboni.

Iconographie :

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément