SCHMITT Henri, Fernand, René

Par Daniel Grason

Né le 16 juin 1901 à Paris (XIe arr.), fusillé le 5 novembre 1941 au Mont-Valérien, commune de Suresnes (Seine, Hauts-de-Seine) ; inspecteur d’hygiène ; résistant gaulliste, membre du réseau Andalousie.

Schmitt. Peut-ête le même
Schmitt. Peut-ête le même

Fils de Désiré, garçon boucher, et d’Augustine, née Perret, concierge, Henri Schmitt épousa Germaine Lagoguey le 22 mars 1920 à la mairie de Montreuil-sous-Bois (Seine, Seine-Saint-Denis). Le couple habita la localité au 2 boulevard de Belfort (aujourd’hui boulevard Paul-Vaillant-Couturier) Henri Schmitt exerçait la profession d’inspecteur d’hygiène à la ville.
Vétéran de la Marine nationale, il s’engagea dès 1941 avec ses camarades de l’Amicale des anciens marins – notamment Ernest Seigneuret – dans le réseau Andalousie, qui aidait les résistants à rejoindre l’Angleterre. La police allemande l’arrêta sur dénonciation le 15 mai 1941 à la mairie de Montreuil-sous-Bois. Il comparut le 8 octobre 1941 devant le tribunal du Gross Paris, siégeant rue Boissy-d’Anglas (VIIIe arr.), et fut condamné à mort pour « aide à l’ennemi ». Il fut passé par les armes le 5 novembre 1941 à 17 h 08 au Mont-Valérien.
Son inhumation eut lieu dans le carré des corps restitués aux familles au cimetière d’Ivry-sur-Seine (Seine, Val-de-Marne). Après la Libération, il fut réinhumé au cimetière de Montreuil-sous-Bois et son nom fut gravé sur le monument aux morts. Une plaque commémorative fut posée sur la façade de l’immeuble où il résida : « Ici habitait Henri Schmitt employé communal résistant fusillé par les Allemands le 5 novembre 1941. Souvenons-nous ! » Le réseau Andalousie fut reconnu comme unité combattante du 15 décembre 1942 au 30 septembre 1944.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article147381, notice SCHMITT Henri, Fernand, René par Daniel Grason, version mise en ligne le 21 juin 2013, dernière modification le 12 mars 2020.

Par Daniel Grason

Schmitt. Peut-ête le même
Schmitt. Peut-ête le même

SOURCES : Arch. PPo., BA 2299. – DAVCC, Caen, B VIII dossier 2, Liste S 1744-2008/41 (Notes Thomas Pouty). – F. Marcot (sous la dir.), Dictionnaire historique de la Résistance, R. Laffont, 2006. – Site Internet Mémoire des Hommes. – Mémorial GenWeb. – État civil, Paris (XIe arr.).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément