LEHMANN Henri, Jean, Marie, Georges

Par Daniel Grason

Né le 2 décembre 1914 à Bourges (Cher), fusillé le 1er juin 1942 au Mont-Valérien, commune de Suresnes (Seine, Hauts-de-Seine) ; inspecteur d’assurances ; résistant membre du réseau Georges-France.

Fils d’Isidore, pharmacien, qui était au moment de la naissance sergent à la 8e section d’infirmiers militaires, et de Léonie, née Bouyonnet, sans profession, Henri Lehmann épousa le 25 juin 1935 Yvonne Bizeray en mairie de Montpellier (Hérault).
Pendant la guerre, il demeurait 54 avenue Simon-Bolivar à Paris (XIXe arr.). Il était agent rétribué (P2) du réseau Georges-France en région parisienne. La police de sécurité et du renseignement de la SS (Sipo-SD) l’arrêta le 25 novembre 1942.
Incarcéré à la prison de Fresnes, il comparut le 13 mai 1942 devant le tribunal du Gross Paris qui siégeait rue Boissy-d’Anglas (VIIIe arr.). Condamné à mort pour « aide à l’ennemi et espionnage », Henri Lehmann était passé par les armes à 16 h 02, le 1er juin 1942 au Mont-Valérien.
Après la guerre, le réseau Georges-France fut homologué et reconnu comme unité combattante du 1er septembre 1940 au 1er janvier 1943.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article147385, notice LEHMANN Henri, Jean, Marie, Georges par Daniel Grason, version mise en ligne le 22 juin 2013, dernière modification le 6 mars 2017.

Par Daniel Grason

SOURCES : Arch. PPo., BA 2298. – DAVCC, Caen, Boîte 5 B / VIII dossier 3 (Notes Thomas Pouty). – F. Marcot (sous la dir.), Dictionnaire historique de la Résistance, op. cit., p. 1084. – Site Internet Mémoire des Hommes. – État civil, Bourges.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément