PACOURET Jean, Ernest

Par Jacques Girault

Né le 11 novembre 1926 à Evreux (Eure), mort le 28 novembre 2012 au Chesnay (Yvelines) ; employé ; militant communiste, conseiller municipal de Rueil-Malmaison (Seine-et-Oise/Hauts-de-Seine).

Fils d’un mouleur de fer et d’une journalière, sympathisants communistes, Jean Pacouret était le neveu de Fernand Pacouret, ancien volontaire de l’armée républicaine en Espagne. Il reçut les premiers sacrements catholiques « par tradition ». Après avoir fréquenté une école professionnelle, ajusteur, il quitta l‘industrie pour devenir professeur d’atelier (ajustage-outillage) au collège technique de Saint-Germain-en-Laye (Seine-et-Oise/Yvelines).

Résistant, il adhéra au Parti communiste français en 1944 et fut élu conseiller municipal minoritaire de Rueil en 1953, avec sa future épouse. Il démissionna du conseil en 1954. Il quitta l’enseignement pour travailler dans une société qui commerçait entre autres avec les démocraties populaires.

Pacouret épousa uniquement civilement en octobre 1954 à Rueil Renée Pécout (voir Renée Pacouret), professeur communiste. Le couple eut trois enfants.

Toujours membre du PCF, il participa dans les années 2000 à la collecte de témoignage sur le communisme.

Décédé, il fut incinéré au crématorium du Mont-Valérien.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article147394, notice PACOURET Jean, Ernest par Jacques Girault, version mise en ligne le 22 juin 2013, dernière modification le 25 mars 2017.

Par Jacques Girault

SOURCES : Archives du comité national du PCF. — Renseignements fournis par Renée Pacouret.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément