PAGE Francis, Marie

Par Alain Prigent, François Prigent

Né le 28 novembre 1900 à Guingamp (Côtes-du-Nord, Côtes-d’Armor), mort le 28 novembre 1964 à Guingamp ; instituteur ; militant syndical et de la SFIO puis du PSU des Côtes-du-Nord ; conseiller municipal de Guingamp (1959-1964).

Francis Page était le fils de Jean Page, facteur né en 1867, et de Marie Bars, ménagère née en 1869. Francis Page fut reçu à l’École normale d’instituteurs de Saint-Brieuc (promotion 1916 -1919). Célibataire, il enseigna à Ploumagoar (1922-1955) où il fit toute sa carrière. Il suivit un stage à l’école d’agriculture de Rennes en 1933.

Syndicaliste convaincu, il siégea au conseil syndical de la section départementale du SN des Côtes-du-Nord dirigée par Jules Gouriou* (1934). Il fut pendant une année l’adjoint de René Chapin, secrétaire de la section (1935). Trésorier du syndicat des instituteurs, il fut aussi trésorier de l’union locale CGT de Guingamp au moment du Front Populaire. Il fit partie de la délégation du SN au congrès de l’UD CGT en 1937 où il fut élu à la CA. Il fut sanctionné par l’inspecteur d’académie pour avoir été gréviste le 30 novembre 1938.

Militant SFIO de Ploumagoar, il fut secrétaire de séance du congrès fédéral du 11 janvier 1931. Il fut trésorier pendant la campagne électorale de 1936 dans la circonscription à Guingamp où se présenta Georges Voisin. On retrouva son nom parmi les souscripteurs du Combat social en août 1934. Il œuvra au sein de la colonie de vacances « Les Ptits Gâs » qu’il animait avec Georges Voisin.

Rappelé en septembre 1939 au 485e régiment de pionniers à Toul (Meurthe-et-Moselle) avec le grade de caporal-chef, il fut démobilisé en avril 1943 après avoir été prisonnier de guerre.

Il fut élu conseiller municipal à Guingamp en 1959 sur la liste SFIO conduite par le docteur Caillet*. Lors de la crise de la municipalité guingampaise qui déboucha sur une élection générale en 1961, il conduisit la liste PSU. Au second tour la liste PSU fusionna avec celle du PCF. Francis Page fut élu et siégea jusqu’à sa mort dans l’opposition avec Albert Pommellec*, autre militant du PSU, et François Leizour du PCF. Il fut en contact très étroit avec le maire SFIO de Ploumagoar Jean Guillou.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article147398, notice PAGE Francis, Marie par Alain Prigent, François Prigent , version mise en ligne le 22 juin 2013, dernière modification le 14 avril 2021.

Par Alain Prigent, François Prigent

SOURCES : Arch. mun. Guingamp, 6F et 7F. — Arch. dép. Côtes d’Armor, 1T1600, dossier professionnel versé par l’inspection académique, registres d’état-civil numérisés consultables en ligne. — Alain Prigent, Les instituteurs des Côtes-du-Nord sous la IIIe République (Laïcité, amicalisme et syndicalisme), Editions Astoure, 2005. — François Prigent, Les réseaux socialistes en Bretagne des années 1930 aux années 1980, thèse de doctorat, Université de Rennes 2, 2011.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément