PAITRAULT Philibert, Aristide, Alexis

Par Jacques Girault

Né le 7 septembre 1890 à Saint-Aubin-le-Cloud (Deux-Sèvres), mort le 9 mars 1982 à Poitiers (Vienne) ; inspecteur primaire ; militant syndicaliste ; conseiller municipal socialiste de Poitiers.

Fils d’un cultivateur catholique et républicain, Philibert Paitrault, catholique pratiquant, élève pensionnaire de l‘école primaire supérieure de Parthenay (Deux-Sèvres), entra à l’École normale d’instituteurs de Parthenay en 1906. A partir de 1909, instituteur en école primaire, puis au cours complémentaire de Breloux-La Crèche, il effectua son service militaire à Poitiers dans l’artillerie (1911-1913), où il acquit des connaissances scientifiques, puis reprit un poste d’instituteur à Airvault.

Philibert Paitrault, alors au service militaire, maréchal des logis, se maria en août 1913 à Saint-Aubin-le-Cloud avec une institutrice, fille d’un garde particulier. Le couple eut trois enfants.

Mobilisé en août 1914, Philibert Paitrault, sous-officier, combattit sur le front jusqu’en juillet 1915. Après avoir été stagiaire pour la formation des élèves officiers à l’école d’artillerie de Fontainebleau, il regagna le front en juillet 1916 dans un groupe d’artillerie lourde et fut démobilisé en juillet 1919 comme officier.

Titulaire de la première partie du certificat d’aptitude au professorat en 1919, instituteur délégué à l’école primaire supérieure annexée au collège de Châtellerault (1919-1924), professeur adjoint (1924-1930), il y enseigna les sciences jusqu’en janvier 1930. Après son succès au concours de l’inspection primaire en 1929, Paitrault, dont l’épouse dirigeait l’école maternelle d’application annexée à l’école normale de Poitiers, fut inspecteur primaire dans le Morbihan (Ploërmel janvier-septembre 1930), en Haute-Vienne (Rochechouart, 1930-février 1936, où il encouragea les créations de coopératives scolaires et d’un cours professionnel mixte) puis dans la Vienne (Montmorillon, février 1936-1940, puis Poitiers, 2eme de 1940-1945,1ere ensuite) jusqu’à sa retraite en 1953. Il était le président de l’association régionale des inspecteurs primaires.Il assura une suppléance d’inspecteur en 1967-1968.

Mobilisé d’août 1939 à août 1940, Paitrault, par la suite à Poitiers, prit la défense du personnel enseignant vis-à-vis des occupants et de l’administration. Après la guerre, il encouragea les initiatives municipales en direction de la jeunesse et des écoles. Il développa les centres de vacances et l’œuvre des pupilles de l’école publique dont il fut secrétaire général pendant quinze ans.

Membre actif de l’amicale des professeurs de l’EPS, depuis sa nomination comme inspecteur, Philibert Paitrault fut membre de l’amicale qui se transforma après la guerre en syndicat affilié à la Fédération de l‘Éducation nationale. Pendant une dizaine d’années, responsable académique, il fut membre du conseil syndical national et présida à plusieurs reprises les assemblées générales annuelles sur le plan national. Il était d’accord avec les options de la direction nationale de la FEN.

Philibert Paitrault, socialisant et pacifiste, milita à Châtellerault dans les sections de la Ligue des droits de l’Homme et de Paix par le droit dont il assura la présidence de 1926 à 1930. Il participa à plusieurs conférences internationales à Genève de l’association et eut ainsi la possibilité de rencontrer les pédagogues suisses et Jean Piaget. Il présidait aussi la société chorale de Châtellerault.

Après la guerre, Philibert Paitrault adhéra au Parti socialiste SFIO et fut élu conseiller municipal en 1953. Il arriva en troisième position lors du vote du conseil pour désigner les six représentants du conseil au conseil d’administration de l’Office public d’habitation à bon marché de la ville. Il ne se représenta pas en fin de mandat.

Après sa retraite, Paitrault conserva pendant quelques années le secrétariat de l’œuvre des pupilles et fut responsable de l’Association départementale de l’hygiène sociale rattachée sur le plan national du Comité de lutte contre la tuberculose pendant une quinzaine d’années.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article147421, notice PAITRAULT Philibert, Aristide, Alexis par Jacques Girault, version mise en ligne le 23 juin 2013, dernière modification le 1er janvier 2014.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Nat., F17/25593. — Arch. Mun. Poitiers (Sabrine Ghys). —Renseignements fournis par l’intéressé à Susan Finding en 1981.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément