PENANGUER Yves, Louis

Par Alain Prigent, François Prigent

Né le 11 août 1891 à Maël-Carhaix (Côtes-du-Nord, Côtes-d’Armor), mort le 23 janvier 1968 à Ploumagoar (Côtes-du-Nord, Côtes-d’Armor) ; instituteur ; militant syndical ; militant socialiste des Côtes-du-Nord.

Yves Penanguer était le fils de Guillaume Penanguer, cultivateur né en 1851, et de Marie-Anne Le Moigne, ménagère née en 1855. Il fut reçu à l’École normale d’instituteurs de Saint-Brieuc (promotion 1907-1910). Il débuta sa carrière à Moustéru. Incorporé au 71e régiment d’infanterie de Saint-Brieuc le 1er octobre 1912, il avait à la déclaration de guerre le grade de sergent. Versé au 271e régiment d’infanterie, il fut blessé le 27 avril 1915. De retour sur le front le 21 février 1916, il subit une seconde blessure le 13 août 1916. Il fut alors affecté au service auxiliaire en mai 1917 puis mis en sursis le 1er octobre 1917. Il fut réformé à 30 % pour blessure le 21 avril 1919.

Titularisé à l’école du Quinquis en Pédernec en 1917, il enseigna ensuite à Tréguier (1919-1922), à La Chèze (1922-1928), à Goudelin (1928-1941), puis finit sa carrière à Guingamp.

Syndicaliste, il intégra le conseil du Syndicat des membres de l’enseignement laïque (SMEL) en 1919-1920 dirigé par Hippolyte Pasquiou. Avec Raymond Garrivet, et le courant École Émancipée, il rejoignit ensuite les structures du SMEL-CGTU (1924-1930). Selon un rapport du commissaire spécial, il soutint les objecteurs de conscience en 1933. Militant de la section SFIO de Tréguier, il participa à la souscription pour l’élection législative en mai 1921.

Yves Penanguer épousa Marie Josnet le 16 janvier 1917 à Maël-Carhaix.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article147562, notice PENANGUER Yves, Louis par Alain Prigent, François Prigent, version mise en ligne le 27 juin 2013, dernière modification le 27 juin 2013.

Par Alain Prigent, François Prigent

SOURCES : Arch. dép. Côtes d’Armor 1M360 ; 1T1601, dossier professionnel versé par l’inspection académique ; registres d’état-civil numérisés consultables en ligne. — Alain Prigent, Les instituteurs des Côtes-du-Nord sous la IIIe République (Laïcité, amicalisme et syndicalisme), Editions Astoure, 2005. — François Prigent, [Les réseaux socialistes en Bretagne des années 1930 aux années 1980, thèse de doctorat, Université de Rennes 2, 2011.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément