CHARBONNEL Jules

Par Gilles Pichavant

Né le 16 mai 1885 à Compains, (Puy-de-Dôme) ; employé des chemins de fer ; militant CGT de la Seine-Maritime.

Jules Charbonnel fut un employé des chemins de fer, de la compagnie chemins de fer de l’Etat à Dieppe. Fils de Jean Charbonnel et de Anne Danglard, il se maria le 18 février 1914 à Compains avec Marie Geneviève Blancher. Il fut père de trois enfants. Il fut pensionné à 10% pour blessures de guerre.
Dans les années 30, il occupa la fonction de trésorier de la section de Dieppe de la Fédération nationale des travailleurs des Chemins de fer (Confédérés).

En 1931, il était trésorier de l’Union des syndicats ouvriers confédérés de Dieppe, dont le secrétaire était Lambert André (Boulanger), le secrétaire adjoint, Dervilly Pierre (Marins), le trésorier Adjoint Delourme Albert (marins), avec comme membres du bureau : Bonneur Jean (cheminots), Platevoët Julien (Tabacs) et Séveno Louis. Il restera trésorier de l’Union locale confédérée jusqu’à la fusion des unions locales de Dieppe, le 17 janvier 1936.

De 1934 jusqu’à la fusion en janvier 1936, la commission administrative de l’Union locale Confédérée de Dieppe fut composée de Rouyer René, secrétaire ; Dervilly Pierre, secrétaire adjoint, inscrit maritime ; Charbonnel Jules, Trésorier ; Chabosseau Eugène, trésorier adjoint ; Bonneur Jean, archiviste. La commission administrative fut composée de Lecoffre André, cheminots ; Lévêque Marthe, Manufacture des Tabacs ; Malfilatre, Manufacture des Tabacs ; Ménochet*, de Beaubec-la-Rosière ; Maillard*, cheminot à Serqueux ; Valadoy* des PTT de Forges-les-Eaux ; Saint-Saens*, instituteur à Janval, qui fut remplacé au cours de l’année 1934 par Blondel*, instituteur à l’école Michelet de Dieppe.

Jules Charbonnel fut élu membre de la commission de contrôle de l’Union départementale de Seine-Inférieure, lors du congrès de fusion du 22 décembre 1935. Il participa en tant que membre de la commission administrative de l’Union locale réunifiée, à l’activité syndicale de l’UL pendant l’année 1936 et une partie de l’année 1937. Il quitta la commission administrative de l’Union locale au congrès du 17 juin 1937, mais il resta trésorier général de la section des cheminots de Dieppe, responsabilité à laquelle il fut réélu en 1937. À cette époque, il était délégué du personnel suppléant de la catégorie 302b, pour le service « matériel et traction » auprès du chef d’arrondissement.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article147644, notice CHARBONNEL Jules par Gilles Pichavant, version mise en ligne le 5 juillet 2013, dernière modification le 30 janvier 2017.

Par Gilles Pichavant

SOURCES : Arch. Dép. Seine-Maritime, 3U 1/36, 1Z 255 (Archives de la sous-préfecture de Dieppe). — Archives de l’Union locale de Dieppe (1934-1938) in les archives de la CGT à Montreuil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément