CORNAT Henri, Michel, Désiré

Par Éric Belouet, Michel Dreyfus

Né le 14 février 1903 à Lunéville (Meurthe-et-Moselle), mort le 16 juin 1968 à Valognes (Manche) ; cadre de l’industrie électrique ; syndicaliste UNCM ; administrateur d’EDF ; maire de Valognes (1941-1944 et 1953-1968), président du conseil général de la Manche (1946-1968), conseiller de la République puis sénateur (1952-1968).

Henri Cornat, dont le père était négociant, fut diplômé de l’Institut électrotechnique de Nancy et licencié ès-sciences à l’âge de dix-neuf ans. Officier aviateur de réserve, il assura à partir de 1923 la direction d’un secteur de la Société électrique de la vallée de la Meuse. Envoyé en mission en 1927 dans le département de la Manche, il participa à la création de la Société d’électricité du Cotentin et en assura la direction régionale à Valognes. De 1927 à la nationalisation, il réalisa ainsi les deux tiers de l’électrification de ce département qu’il ne devait plus quitter. Le 21 février 1925, il s’était marié à Toul (Meurthe-et-Moselle) avec Suzanne Piroulas.

En 1941, Henri Cornat fut nommé conseiller municipal puis maire de Valognes. Réélu conseiller municipal en 1945, il occupa le siège de maire de 1953 jusqu’à sa mort. Il fit partie des Forces françaises combattantes ce qui lui valut d’obtenir la Croix de guerre. Siégeant à la Chambre de commerce de Cherbourg depuis 1937, il en devint vice-président en 1946. Conseiller général élu sur une liste indépendante en 1945, il devint l’année suivante président de l’Assemblée départementale, fonction qu’il assuma jusqu’à son décès.

Henri Cornat fut membre du syndicat UNCM (Union nationale des cadres et de la maîtrise, Eau-Gaz-Électricité) du Groupe « Gaz et Eau » depuis sa fondation en 1938 jusqu’à la nationalisation des industries électrique et gazière en 1946. Nommé représentant de l’UNCM au conseil d’administration d’EDF en décembre 1947, il remplit cette fonction jusqu’en janvier 1953. Il avait en effet été élu sénateur de la Manche le 21 décembre 1952. Il abandonna alors ses fonctions à EDF dont il démissionna en avril 1953. Il poursuivit sa carrière de sénateur de la Manche et fut constamment réélu jusqu’à sa mort. Il siégeait au groupe des Républicains indépendants et fut vice-président de la commission des affaires économiques.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article147693, notice CORNAT Henri, Michel, Désiré par Éric Belouet, Michel Dreyfus, version mise en ligne le 9 juillet 2013, dernière modification le 13 août 2013.

Par Éric Belouet, Michel Dreyfus

SOURCES : Bulletin de quinzaine, n° 38 (décembre 1947), 152 (janvier 1953). — Présence Énergie, n° 494 (juin 1968). — Personnel politique français, 1870-1988, Paris, PUF, 1989. — DPF, op. cit. — Renseignements recueillis par M. Rault. — Notes de Paul Boulland.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément