CARPENTIER Albert, Aimé, Eugène

Par Michel Dreyfus

Né le 5 mai 1928 à Paris (XIVe arr.) ; ouvrier d’entretien, agent technique puis cadre EDF ; syndicaliste CGT puis GNC, membre de la commission exécutive et du bureau de la Fédération CGT de l’Énergie, membre du bureau national du GNC, administrateur de la CMCAS, administrateur suppléant de la CCAS, membre de la CNSP.

Sa mère travaillait à la Préfecture de la Seine comme agent des travaux publics de l’État et son père fut gardien et officier public de la paix à la Préfecture de police de Paris. En 1940, après avoir obtenu son CEP puis suivi deux années de cours complémentaires, Albert Carpentier fut admis par concours à l’école de Gurcy-le-Châtel. Après avoir suivi un stage, il fut admis en septembre 1944 à la CPDE au service exploitation comme ouvrier d’entretien. Ayant effectué son service militaire en 1948, il fut ensuite chef de quart dans les sous-stations jusqu’en 1960, date à laquelle il fut muté comme agent technique au siège de Paris. En 1967, il fut détaché à la Fédération CGT de l’Énergie, puis affecté au service des relations commerciales de Paris-Ouest jusqu’en avril 1983 où il prit sa retraite en tant que cadre technique.

Albert Carpentier, qui avait adhéré à la CGT en 1945 fut, après 1948, responsable de la section syndicale des sous-stations et milita au syndicat GNC de Paris-Électricité. En 1953, il entra à la commission exécutive du syndicat de Paris-Mixte lors de l’éclatement du syndicat de la région parisienne et, en 1960, il fut élu au bureau du GNC de Paris. La même année, il fut élu administrateur de la CMCAS de son centre. Lors de congrès de Vénissieux du GNC (1964), il devint membre de la branche nationale maîtrise ; en 1967, il fut élu au bureau national du GNC et devait y appartenir constamment jusqu’en 1979, tout en étant devenu, lors du congrès de 1973 tenu à Nantes, secrétaire général adjoint.

Albert Carpentier occupa également des responsabilités nationales à la Fédération CGT de l’Énergie puisque lors de son XXVe congrès (Antibes, 27 février-1er mars 1972), il fut élu à son comité et à son bureau national. Il demanda à être déchargé de cette responsabilité en 1979, pour raisons de santé mais il fit encore partie de la commission exécutive. De 1969 à 1979, il avait représenté le GNC à la commission exécutive de l’UGICT.

Membre de la CNSP, Albert Carpentier fut également administrateur suppléant de la CCAS de juin 1966 à juillet 1971 où il siégea à la commission de l’équipement. Après son départ à la retraite, il continua de militer au sein du syndicat ouvrier-employé du centre de Bagneux et appartint au bureau de la section syndicale des retraités puis en 1991, suite à un changement de domicile, au syndicat d’Évry. Marié, il est père d’un enfant.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article147733, notice CARPENTIER Albert, Aimé, Eugène par Michel Dreyfus, version mise en ligne le 11 juillet 2013, dernière modification le 23 janvier 2019.

Par Michel Dreyfus

SOURCES : Arch. FNE-CGT – Force Information, n° 273 (1979), et 327 (déc. 1983). – Renseignements communiqués par l’intéressé (février 1996).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément