TORIE [Dictionnaire Algérie]

Par Louis Botella

Assassiné au cours de l’été 1961 ; fonctionnaire au Trésor public ; syndicaliste Force ouvrière (FO) puis autonome de l’Algérois (Algérie).

Torie, fonctionnaire au Trésor public, milita au sein du syndicat national FO des personnels du Trésor, avant de démissionner de FO en raison de ses désaccords avec la position prise par sa confédération sur la question algérienne. Partisan de l’Algérie française, il suivit dans cette démarche Robert Molina et il participa à la création, au printemps 1959, du Syndicat libre du Trésor qui revendiqua alors 400 adhérents sur les 600 employés.

Torie fut assassiné au cours de l’été 1961. Selon une note des Renseignements généraux en date du 28 novembre 1961, ce crime fut attribué, dans un premier temps, à l’OAS (Organisation de l’armée secrète), puis, après une enquête de police, au FLN (Front de libération nationale).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article147997, notice TORIE [Dictionnaire Algérie] par Louis Botella, version mise en ligne le 22 juillet 2013, dernière modification le 27 janvier 2021.

Par Louis Botella

SOURCE : Arch. Nat. France Outre-mer, Aix-en-Provence, ALG 91 3 F/111.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément