AIT MOHAND Saïd

Par Louis Botella

Né le 6 mars 1929 à Ait-Saada (Djudjura, Algérie) ; employé ; syndicaliste UGTA de l’Oranie (Algérie).

Employé et demeurant à Oran, S. Aït Mohand assumait la fonction de secrétaire général de la branche régionale pour l’Oranie de l’UGTA (Union générale des travailleurs algériens) quand il fut assigné à résidence, le 17 août 1956, par les autorités françaises. Celles-ci le libérèrent le 20 septembre 1960.

Suite à une plainte auprès du BIT (Bureau international du travail) de la CISL (Confédération internationale des syndicats libres) et à la demande de cette organisation, Robert Bothereau, secrétaire général de la CGT-FO fit une intervention en juin 1961 auprès du Premier ministre du gouvernement français afin de faire cesser toutes les contraintes judiciaires à son égard.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article148132, notice AIT MOHAND Saïd par Louis Botella, version mise en ligne le 1er août 2013, dernière modification le 26 octobre 2013.

Par Louis Botella

SOURCES : M. Farès, Aïssat Idir, op. cit. — B. Bourouiba, Les syndicalistes algériens, op. cit., notes de René Gallissot. — Arch. Nat. France Outre-mer, Aix-en-Provence, FM (Fonds ministériels) 81 F/793.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément