BRÉMOND Louis

Par Jean-Pierre Bonnet

Né en 1910, mort le 16 novembre 1970 ; commis à Marseille-Saint-Charles (Bouches-du-Rhône) ; membre du bureau et du secrétariat de l’Union Méditerranée de la Fédération CGT des cheminots (1949-1965) ; membre du bureau de l’Union fédérale des retraités (1965-1970).

Louis Brémond fut pendant la plus grande partie de sa carrière commis à Marseille-Saint-Charles avant d’être promu sous-chef de bureau de gare en 1955.
Militant de longue date à la CGT, il accéda en 1949 au bureau de l’Union Méditerranée, qu’il représenta à la commission exécutive fédérale et dans plusieurs instances de représentation. Il fit partie des vingt-deux permanents appelés à reprendre leur emploi suite à la lettre de la direction générale de la SNCF du 14 novembre 1950 ; il embaucha comme commis principal à la gare des Pas-des-Lanciers à Marseille.
Il fut élu délégué auprès du directeur général en 1951, avant d’être réélu à ce poste en 1955 et en 1957. Au début des années 1960, il était chargé par le bureau fédéral d’assurer en son nom les tournées d’information auprès des militants de la région Méditerranée.
Parvenu à la retraite en 1965, il fut alors élu au bureau de l’Union fédérale des retraités où il siégea jusqu’à son décès.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article1482, notice BRÉMOND Louis par Jean-Pierre Bonnet, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 15 avril 2012.

Par Jean-Pierre Bonnet

SOURCES : Comptes rendus des congrès fédéraux. — La Tribune des cheminots. — Notes de Pierre Vincent.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément