HAVAS Roland

Par Paul Boulland

Né le 21 mars 1940 à Neuilly-sur-Seine (Seine, Hauts-de-Seine) ; employé EDF ; syndicaliste CFTC de région parisienne, membre du conseil de la Fédération CFTC des industries électrique et gazière (1981-1996).

Fils d’un ouvrier du gaz syndiqué à la CFTC, et d’une mère au foyer, Roland Havas était titulaire du certificat d’études et poursuivit des études secondaires avant d’obtenir un CAP de conducteur d’appareils pour les industries chimiques. Après avoir travaillé plusieurs mois au centre de distribution du gaz de la proche banlieue parisienne (CDGPBP) à Levallois-Perret (Seine, Hauts-de-Seine) puis à Vincennes (Seine, Val-de-Marne), à partir de juillet 1958, il entra comme employé au Carbonne lorraine à Gennevilliers, d’octobre 1959 à son départ pour le service militaire, en avril 1960. Après une longue maladie, il reprit le travail comme employé de l’Assurance vie la Foncière populaire, à Paris (IXe arr.) fin 1962, puis aux laboratoires Génevrier à Neuilly-sur-Seine en 1963. Victime d’un licenciement, il intégra Gaz de France, avec l’aide de son père, en décembre 1963. Il travailla tout d’abord au service des mutations, puis devint chef mutateur codeur, en 1972. Dès 1964, Roland Havas adhéra à la CFTC et rejoignit les rangs de la Fédération nationale des syndicats d’inspiration chrétienne du personnel des industries électrique et gazière (FNSIC, CFTC maintenue). La même année, il devint convoyeur d’enfants pour la CCAS, engagement qu’il poursuivit jusqu’en 1975, comme chef convoyeur.

D’abord collecteur et délégué entre 1964 et 1970, Roland Havas prit des responsabilités au sein du syndicat régional à partir de 1970. Fin 1972, il bénéficia d’un détachement à mi-temps, puis à temps plein à partir de janvier 1973. Au cours de cette période et jusqu’en 1983, il représenta la CFTC en sous-comité et en comité mixte à la production au centre Île-de-France Sud. Fin 1981, il fut élu au conseil de la Fédération CFTC et, à partir de 1984, il fut permanent de la fédération, chargé notamment du secteur de la distribution. En 1996, en désaccord avec le président fédéral, il ne fut pas reconduit au conseil fédéral mais resta permanent jusqu’à sa mise en inactivité de service en 1999. Sur le plan interprofessionnel, Roland Havas fut également élu au conseil de l’UD-CFTC de Seine-et-Marne en 1988 et fut également responsable de l’UL de Noisiel (Seine-et-Marne). Après sa retraite, il s’investit dans l’Union départementale interprofessionnelle des retraités (UDIR) CFTC de Seine-et-Marne, comme membre du bureau.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article148295, notice HAVAS Roland par Paul Boulland, version mise en ligne le 19 août 2013, dernière modification le 19 août 2013.

Par Paul Boulland

SOURCES : Renseignements fournis par l’intéressé (février 2010).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément