MIMOUNI Lahcen [Dictionnaire Algérie]

Par René Gallissot

Né le 24 juin 1923 à Saïda, mort en 1963 ; syndicaliste CGT à Saïda, militant du PPA, condamné à mort pour crime de trahison en mai 1945 ; libéré, traminot à Oran, responsable CGT et membre de la commission syndicale d’Aïssat Idir* au MTLD ; organisateur de l’UGTA à Oran.

Très actif au PPA (Parti du peuple algérien) toujours interdit, dès 1943, membre des AML à Saïda, Lahcen Mimouni milita également à la CGT à Saïda. Au lendemain des événements du 8 mai 1945, il participa au début d’insurrection en application de la directive de la direction du PPA d’étendre le mouvement insurrectionnel de la région de Sétif-Guelma à l’ensemble du pays. A Saïda, les militants incendièrent la mairie et coupèrent quelques poteaux téléphoniques. Lahcen Mimouni fut alors arrêté et condamné à mort pour « entreprise de démoralisation de l’armée et de la nation..., commettant ainsi le crime de trahison ». Il est gracié après la campagne d’amnistie conduite en Oranie en particulier par Elie Angonin* à la tête de la CGT et par le PCA (Parti communiste algérien).

Libéré en avril 1946, il devint chauffeur de tramway à Oran aux Tramways oranais (TO) qui deviendront par la suite les TRCFA (Transports routiers des chemins de fer algériens), dont il fut l’un des responsables du syndicat CGT. En octobre 1954, il est membre de la commission exécutive de l’Union départementale de la CGT d’Oranie. En même temps, il est lié à la commission syndicale du MTLD avec Idir Aïssat*, Rahmoun Dekkar, Rabah Djermane..., chargée de mettre sur pied une centrale syndicale nationale.

En février 1956, il figura parmi les fondateurs de l’UGTA à Oran, devenant membre du bureau de l’Union régionale des transports. Arrêté et interné dans les camps, il fut libéré après le 19 mars 1962.

A l’indépendance, il soutint Ahmed Ben Bella et s’opposa à l’esprit d’autonomie de l’Union régionale UGTA d’Oranie. Aussi devint-il membre du secrétariat national imposé par le président Ben Bella au nom du FLN, lors du premier congrès de l’UGTA en janvier 1963.

Il décéda quelque temps après dans un accident de voiture.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article148574, notice MIMOUNI Lahcen [Dictionnaire Algérie] par René Gallissot, version mise en ligne le 14 septembre 2013, dernière modification le 24 décembre 2013.

Par René Gallissot

SOURCES : Arch. Wilaya d’Oran, dossier 12 097. — Arch. Nat. France Outre-mer, Aix-en-Provence, ALG, Oran 307, notes de Louis Botella. — B.Bourouiba in Les syndicalistes algériens , op.cit. — H. Touati in Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier d’Oranie , op.cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément