BRÈS Raymond

Par Paul Boulland

Né le 21 février 1920 à Saint-Frézal-de-Ventalon (aujourd’hui Ventalon-en-Cévennes, Lozère) ; cheminot puis ouvrier EDF ; syndicaliste CGT et militant communiste de Lozère.

Fils d’un cantonnier, adhérent à la CGT, et d’une garde-barrière travaillant tous deux aux Chemins de fer départementaux, Raymond Brès était titulaire d’un CAP d’électricien. Entré aux Chemins de fer départementaux comme chef de station en 1941, à la gare de Saint-Frézal-de-Ventalon, il occupa ensuite divers emploi à la SNCF, dont celui de mécanicien. Il adhéra au PCF en 1943 et prit part à la Résistance au sein des FTP. Il rejoignit la CGT en 1945. Il fut secrétaire de la section PCF de Florac (Lozère) de 1953 à 1956 et membre du bureau fédéral PCF de Lozère en 1953 et 1954, puis membre du comité fédéral en 1956.

Entré à EDF-GDF en 1956, il fut d’abord agent d’accueil en district puis ouvrier professionnel (monteur électricien) jusqu’à sa mise en inactivité de service en 1978. En 1957, il siégea à nouveau au bureau fédéral PCF, cette fois comme dirigeant de la section de Mende (Lozère). Il resta membre du comité fédéral jusqu’en 1966, comme secrétaire d’une cellule du centre EDF de Florac et comme responsable du syndicat départemental CGT-EDF. Il représenta également la CGT dans divers organismes statutaires (comité mixte à la production et commission secondaire).

Lors des élections du 13 décembre 1962, il fut candidat aux Conseil d’administration de la caisse primaire de sécurité sociale de Lozère.

Henri Boyer fut également élu municipal dans plusieurs communes de Lozère (Saint-Frézal-de-Ventalon, Le Collet-de-Dèze et à Saint-Privat-de-Vallongue).

Marié à Olga Brès, il était père de six enfants.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article1488, notice BRÈS Raymond par Paul Boulland, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 27 janvier 2022.

Par Paul Boulland

SOURCES : Arch. Comité national du PCF — Éveline Brès et Yvan Brès, Un maquis d’antifascistes allemands en France (1942-1944), Montpellier, Presses du Languedoc, 1987. — Renseignements fournis par la famille de l’intéressé. — Notes de Patrick Alloux.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément