ALEXANDRE Danièle, Suzanne, Louise [née FOURNIER Danièle]

Par François Panel

Née le 3 juillet 1942 à Grand-Quevilly (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) ; agent de l’Éducation nationale puis employée EDF ; syndicaliste CGT de Rouen (Seine-Maritime) ; membre de la Commission exécutive fédérale (1979-1986), administratrice suppléante de la CCAS (1981-1985) ; administratrice d’EDF (1986-1994).

La mère de Danièle Fournier, comptable au magasin Printemps à Rouen, arrêta de travailler à la naissance de sa fille pour l’élever, ainsi que ses deux demi-frères. Son père était marin pêcheur, Terre-Neuvas, avant-guerre puis travailla aux hauts fourneaux de Grand Quevilly. En 1956, Danièle Fournier obtient le certificat d’études primaires. Après deux années au collège Gustave Flaubert à Rouen elle décida d’arrêter ses études. Elle effectua ses premiers pas professionnels comme employée de bureau, d’abord dans une entreprise de transport maritime en 1958, puis chez Tarnaud (entreprise de vente d’électroménager à Rouen rive gauche) en 1959 et enfin à la BNCI en 1961 (établissement qui devint la BNP). Elle se maria la même année avec Roland Alexandre, né le 26 avril 1938 à Gruchet-le-Valasse, adhérent CGT chez Citroën à Paris puis à GDF à Grand-Quevilly à partir de 1961. Enceinte, la banque ne la titularisa pas. Après la naissance de son premier enfant, elle fit une demande pour entrer dans l’Éducation Nationale en 1962. Elle commença comme employée de bureau au lycée technique de Sotteville lès Rouen (1963-1965), puis devint agent spécialiste au lycée de Barentin (1965-1966), aide infirmière au collège de Petit Quevilly (1966-1967), agent spécialiste au lycée de Maromme (1967-1968) et au collège Claude Bernard de Grand-Quevilly (1968-1969). Parallèlement, elle prépara un CAP d’employée de bureau, option commerce, en cours du soir qu’elle obtint en 1967. En 1969, elle réussit à entrer à EDF avec le concours de la CGT. Elle débuta comme employée de bureau (1969), puis fut employée qualifiée (1971), principale (1972) et enfin chef de groupe en 1973.

La même année Danièle décida de militer davantage et prit différents mandats dans les organismes statutaires et sociaux. Adhérente de la CGT dès son embauche, elle devint correspondante puis présidente de la SLV (1974), membre du sous-comité mixte à la production, du comité mixte à la production et du comité de liaison de la médecine du travail (1973-1982). Elle commença également à occuper des responsabilités syndicales, comme secrétaire de section administrative en 1974 puis secrétaire du syndicat de Rouen en 1976, aux côtés de Gilles Beutier*, Martine Delamare, Alain Barat et Marc Brière*. Elle fut élue à la Commission exécutive fédérale au congrès du Touquet en 1979 et y siégea jusqu’en 1986. Elle participa aux travaux des secteurs féminin et des employés jusqu’en 1985. En 1981, elle fut élue suppléante au conseil d’administration de la CCAS. En 1982, elle devint permanente et siégea au Conseil supérieur consultatif des comités mixtes à la production (jusqu’en 1986). Sollicitée par François Duteil* en 1985, elle fit une préparation d’un an d’administratrice d’EDF. Après le départ de Jean Thomas*, Danièle Alexandre fut élue au Conseil d’administration d’EDF en 1986, aux côtés de Bernard Comptour* et de Jean-Paul Tissot* puis de Jean-Pierre Crémona en 1990, devenant ainsi la première femme élue au conseil d’administration d’une entreprise publique. Les administrateurs étant obligés de reprendre une activité professionnelle à mi-temps, elle s’occupa des relations publiques jusqu’à la fin de son second mandat et son départ en retraite en 1994. Durant son mandat elle fut épaulée successivement par Raymonde Flandre (fille de Marceau Flandre*) et Danièle Clée. Depuis 1994, elle siège à la commission exécutive du syndicat des retraités de Rouen.

Par décret du 13 juillet 2001, Danièle Alexandre fut nommée au grade de Chevalier de la Légion d’honneur. Elle reçut les insignes des mains de Jean Thomas au centre EDF de Rouen le 12 octobre 2001.

Danièle Alexandre est mère de trois enfants.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article148861, notice ALEXANDRE Danièle, Suzanne, Louise [née FOURNIER Danièle] par François Panel, version mise en ligne le 16 septembre 2013, dernière modification le 16 septembre 2013.

Par François Panel

SOURCES : F. Panel, Jeunesse, entreprise et syndicalisme : De Yainville à Paluel, l’exemple d’EDF-GDF de 1946 à 2006, thèse de doctorat d’histoire, Université du Havre/Paris 1, en cours. — Renseignements fournis par l’intéressée (2012). — Entretien avec Danièle Alexandre (février 2013).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément