GRAS Justin, Victor, Pierre

Né le 27 août 1907 à Auriol (Bouches-du-Rhône), mort le 19 septembre 2003 à Aubagne (Bouches-du-Rhône) ; métallurgiste ; résistant ; militant communiste de Marseille ; Franc-Tireur et partisan (FTP).

Fils de Baptistin Gras, voiturier, et de Joséphine Roubaud, domicilié à Marseille (Bouches-du-Rhône), allée du Cagnard, cité des Chutes Lavie, marié, Justin Gras était tourneur aux Aciéries du Nord. Militant syndical, il fut élu délégué ouvrier en 1938. Militant communiste, il fut désigné pour être délégué aux conférences régionales du parti le 10 décembre 1938. Soupçonné de participer à la reconstitution clandestine du PCF et de continuer à faire de la propagande, il fit l’objet d’une proposition d’internement en janvier 1941, mais ne fut arrêté que le 28 août 1942. Interné à Saint-Sulpice-la-Pointe (Tarn), il ne bénéficia pas d’une décision de libération en dépit de plusieurs interventions en ce sens. Il fit partie du convoi d’internés transférés à la citadelle de Sisteron (Basses-Alpes/Alpes-de-Haute-Provence) le 24 décembre 1943. Ayant obtenu une permission exceptionnelle en janvier 1944 pour le décès de son fils, il ne retourna pas au camp et, le 17 janvier 1944, rejoignit les FTP avec comme alias Auguste Bastide. Son dossier au SHD l’enregistre comme membre du Front national.
Il était, en 1949, secrétaire de la section syndicale CGT des Aciéries du Nord. La direction centrale des renseignements généraux le soupçonnait d’être le représentant du territoire 5 (sur 10 territoires) pour l’action clandestine militaire du PCF dont André Marty serait le chef. Mais ce rapport "des RG sur le PCF 1950" comporte tant d’invraisemblances qu’on ne peut prendre ces renseignements qu’avec la plus extrême prudence. Voir Jules Autem.
Il s’était marié le 19 octobre 1935 à Marseille (Bouches-du-Rhône) avec Albertine Gibert.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article148917, notice GRAS Justin, Victor, Pierre, version mise en ligne le 28 octobre 2013, dernière modification le 10 janvier 2021.

SOURCE : Arch. dép. Bouches-du-Rhône 5 W 189. — Site Mémoire des hommes SHD Vincennes GR 16 P 268496. — CAC versement 19960325, article 1 (communiqué par l’IHTP). — renseignements Jean-Marie Guillon. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément