NICOUD Marthe [née BONZON Marthe]

Par Alain Dalançon

Née le 31 octobre 1905 à Lyon (VIe arr.) (Rhône), morte le 9 mai 1998 à Lyon (Ve arr.) ; professeure d’école primaire supérieure puis de collège dans le Rhône, militante du SNCM puis du SNES.

Fille de Jean-Baptiste Bonzon, tonnelier, et de Marie, Antoinette Méo, couturière, qui devinrent cafetiers dans le VIe arrondissement de Lyon, Marthe Bonzon fit ses études au lycée Pasteur de Besançon (Doubs) où elle obtint le baccalauréat. Titulaire du certificat d’aptitude au professorat des écoles normales et des écoles primaires supérieures, elle fut nommée professeure de mathématiques et de sciences à l’EPS du Creusot (Saône-et-Loire) en 1928, puis elle fut mutée à l’EPS de filles de Villefranche-sur-Saône (Rhône) en 1932.

Elle épousa le 10 avril 1933 Marcel Nicoud qui était son collègue à l’EPS de garçons de la même ville. Elle enseignait aussi l’éducation physique en 1937. Tous deux militaient au syndicat national des EPS.

Après avoir enseigné à l’EPS de Brignoles (Var) en 1941 puis celle d’Aix-en-Provence en 1942, le couple revint en 1943 à Lyon où son mari, exclu de l’Éducation nationale en raison de son appartenance à la franc-maçonnerie, ne trouva un poste qu’à la rentrée 1944. À la Libération, le couple recommença à militer au nouveau Syndicat national des collèges modernes. Elle enseignait les mathématiques au collège moderne Morel qui devint lycée et dirigeait bénévolement la colonie de vacances organisée par le syndicat.

Marthe Nicoud fut désignée membre titulaire du Conseil de l’enseignement du second degré en 1946 pour représenter les collèges modernes, puis elle y fut élue de 1950 à 1958. Elue en outre suppléante à la commission administrative paritaire des certifiés et assimilés en 1949, elle fut réélue titulaire en 1952. Après la fusion entre le Syndicat national de l’enseignement secondaire et le SNCM en 1949, elle fut élue membre titulaire de la CA nationale du SNES sur la liste « A » et était candidate sur la même liste en 1951 et 1955. Elle prit sa retraite en 1966.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article149184, notice NICOUD Marthe [née BONZON Marthe] par Alain Dalançon, version mise en ligne le 30 septembre 2013, dernière modification le 28 février 2021.

Par Alain Dalançon

SOURCES : Arch. Nat. F 17 28756. — Arch. mun. Lyon, état civil. — Arch. IRHSES (Bulletins du SNEPS, du SNCM, L’Université syndicaliste — Notes de Jacques Girault.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément