CAËL Olivier, Henri

Par Daniel Grason, Thomas Pouty

Né le 20 juin 1922 à La Houssière (Vosges), fusillé à la suite d’une condamnation à mort le 3 juillet 1944, à Épinal (Vosges) ; résistant et DIR.

Olivier Caël entra dans la Résistance le 6 juin 1944 au 4e Groupement des Vosges dans le maquis de Corcieux. Le 6 juin 1944 une trentaine maquisards attaqua les soldats allemands à Corcieux (Vosges). Les occupants ripostèrent, fusillèrent des maquisards, exécutèrent et massacrèrent des civils. Membre des Forces françaises de l’intérieur (FFI), Olivier Caël fut arrêté dans le cadre des actions du maquis. Jugé le 3 juillet 1944 par le tribunal FK 622 de la Feldkommandantur d’Épinal (Vosges), il fut condamné à mort pour « activité de franc-tireur » et exécuté.
Il obtint le titre de "Déporté et interné résistant" (DIR).
Il reçut à titre posthume la Médaille de la Résistance par décret du 02/04/1959 publié au JO le 08/04/1959.
Son nom figure sur le monument des fusillés vosgiens, à Épinal et sur le monument aux morts 1939-1945, à La Houssière (Vosges).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article149206, notice CAËL Olivier, Henri par Daniel Grason, Thomas Pouty, version mise en ligne le 30 septembre 2013, dernière modification le 20 septembre 2021.

Par Daniel Grason, Thomas Pouty

SOURCES : DAVCC, Caen. – SHD, Vincennes, GR 16 P 100206 (nc).— Robert Dodin, La résistance dans les Vosges. – Henri Moulin, Corcieux ville martyre.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément