CONDOLF Émile Joseph

Par Claude Pennetier

Né le 19 octobre 1900 à Frouard (Meurthe-et-Moselle), mort en 1967 ; chauffeur dans une entreprise d’assainissement ; militant communiste de Neuilly-sur-Marne (Seine, Val-de-Marne) ; résistant.

Émile Condolf
Émile Condolf

Marié, père de cinq enfants, domicilié 17 avenue Racine à Neuilly-sur-Marne (Seine, Val-de-Marne), Émile Condolf, , dit Millot , était chauffeur dans une entreprise d’assainissement depuis l’âge de dix-sept ans. Communiste, membre des F.T.P., il ne s’engagea dans le bataillon du Raincy en 1944.

Son fils René, né le 24 mai 1923, au maquis depuis 1943 dans le Tarn-et-Garonne, avait arrêté et venait d’être déporté à Dachau. Émile Condolf fut de ceux qui s’opposèrent à ce qu’un mauvais parti soit fait aux prisonniers allemands capturés par le groupe et, même au sein de la bataille, il fut ému, dit Jacques Cumont, par les plaintes d’un jeune allemand blessé qui réclamait sa mère.

Après la Libération, il refusa tous honneurs et décorations. Il décéda en 1967 à Neuilly-sur-Marne, et se fit enterrer avec le drapeau rouge.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article149226, notice CONDOLF Émile Joseph par Claude Pennetier, version mise en ligne le 2 octobre 2013, dernière modification le 2 octobre 2013.

Par Claude Pennetier

Émile Condolf
Émile Condolf

SOURCE : Jacques Cumont, Les volontaires de Neuilly-sur-Marne, Éditions Amatteis, 1991.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément