MERLEN Robert

Par Jean-Marie Guillon

Né le 2 avril 1923 à Gravelines (Nord), abattu le 16 juin 1944 à Valensole (Basses-Alpes, Alpes-de-Haute-Provence) ; maquisard Francs-tireurs et partisans (FTP).

Ancien élève de l’Ecole d’agriculture d’Hyères, réfractaire au STO, membre des FTP de Valensole (Alpes-de-Haute-Provence), Robert Merlen participait à la réception de parachutages organisés par la SAP (Section atterrissages et parachutages). Il fut abattu le 16 juin 1944 avec 5 autres maquisards FTP aux environs de Valensole, quartier de Repentance, lors de l’opération allemande lancée contre la mobilisation de la Résistance. Il aurait été capturé dans un bâtiment agricole, sévèrement brutalisé avant d’être abattu, probablement des hommes de la 8e compagnie Brandebourg. Après la messe dite par le prêtre de la paroisse, une grande partie des habitants de Valensole accompagna les corps des fusillés au cimetière.
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut décoré de la Médaille de la Résistance à titre posthume le le 19 avril 1958.
Le nom de Robert Merlen est absent de la stèle érigée sur les lieux du drame.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article149270, notice MERLEN Robert par Jean-Marie Guillon, version mise en ligne le 3 octobre 2013, dernière modification le 14 octobre 2021.

Par Jean-Marie Guillon

SOURCES : Mémoire des Hommes SHD Caen DAVCC 21 P 21 P 94482 et 596604, Vincennes GR 16 P 412680 (nc). ⎯ CDIHP, Le Mémorial de la Résistance et des combats de la Seconde Guerre mondiale dans les Basses-Alpes (Alpes-de-Haute-Provence), Digne, 1992 ; Claude Nicault, Souvenirs d’un jeune agent des F.F.C. Plateau de Valensole printemps-été 1944, sd, dactylog. ; Raymond Moulin, « 1943-1944, l’occupation allemande et la Résistance sur le plateau de Valensole », Les Amis du Vieux Riez, bulletin d’information, numéro hors-série, sd (articles des numéros 43, 48, 55 et 59). ⎯ Gustave Roux, Heures de souffrance, d’espérance et de joie. Histoire de l’occupation de la région d’Hyères et de sa Libération, Draguignan, Imp. Olivier-Joulian, 1947.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément