LE TELLIER Gilbert, Corentin, Marie

Par Paul Boulland

Né le 20 octobre 1932 à Ploërmel (Morbihan), mort le 6 juin 2020 ; employé de commerce puis employé EDF-GDF ; syndicaliste FO du Finistère, secrétaire du syndicat de Brest (1962-1988), membre du comité de la Fédération FO des industries de l’énergie électrique et du gaz, administrateur de la CMCAS de Brest.

Le père de Gilbert Le Tellier avait été appelé au service militaire en 1911 et resta mobilisé tout au long de la Première Guerre mondiale. Il devint ensuite gendarme en 1922 et démissionna en 1940, « pour ne pas avoir à saluer l’occupant ». Il fut dès lors gardien de parc, garde champêtre puis employé municipal à Larmor-Plage (Morbihan). Sa mère resta au foyer. Durant la guerre, la maison familiale de Larmor-Plage, à proximité de la base sous-marine de Lorient (Morbihan), fut détruite par un bombardement et la famille dut se réfugier dans le Finistère. L’un des frères de Gilbert Le Tellier fut tué au cours de la guerre et un autre grièvement blessé. Gilbert Le Tellier obtint le certificat d’études primaires et poursuivit des études secondaires puis techniques. Entre 1949 et 1952, il travailla dans le commerce que tenaient ses grands-parents (boulangerie, charcuterie, épicerie). Il entra à EDF le 14 novembre 1955, en qualité de démarcheur commercial au Centre de Brest (Finistère). La majorité de ses collègues de travail adhérait au syndicat FO depuis la scission de 1948, de même que son beau-père, chef de travaux et artificier dans la Marine nationale. Il adhéra lui-même à Force ouvrière au début de l’année 1956. En mai 1956, il fut rappelé en Algérie, dans une unité de transmissions. Hospitalisé à la fin de l’année, il revint en France en décembre 1956.

À son retour, Gilbert Le Tellier reprit son emploi de démarcheur commercial à la subdivision de Landerneau (Finistère). Son travail consistait à présenter des appareils électroménagers ou agricoles dans les villages et sur les marchés, ainsi qu’à promouvoir les travaux d’électrification des campagnes. En 1959, il fut à nouveau muté à Brest, cette fois comme agent commercial. Il poursuivit sa carrière comme agent technico-commercial puis animateur commercial, chargé des relations avec les collectivités, la Marine nationale et le secteur de l’hôtellerie-restauration.

En 1959, Gilbert Le Tellier devint collecteur puis trésorier du syndicat FO, à la demande de Gustave Gorrigou, secrétaire du syndicat. En 1962, il succéda à ce dernier, malade, en tant que secrétaire du syndicat et conserva ce mandat jusqu’à sa retraite en 1988. Il fut alors remplacé par Bernard Sounn*. Entre 1962 et 1988, Gilbert Le Tellier siégea en commission secondaire du personnel, à Brest ainsi qu’aux centrales de Portzic (Finistère) et des Mont d’Arrée (Finistère). Toujours au cours de cette période, il fut membre du sous-comité mixte à la production et fut brièvement administrateur de la CMCAS de Brest. Il devint également secrétaire adjoint de l’Union régionale Bretagne et représentant au comité régional de la distribution du gaz. Responsable de l’Union nationale des syndicats de cadres (UNSC-FO), il fut élu à ce titre au comité de la Fédération FO des industries de l’électricité et du gaz, à partir du XIIe congrès au moins et jusqu’au XIVe congrès inclus (Montpellier, novembre 1978). Responsable du Groupement national des pensionnés (GNP), il réintégra à ce titre le comité fédéral national jusqu’en 2004.

Investi au sein de l’UD-FO du Morbihan, où il continuait d’apporter son aide en 2010, il représenta Force ouvrière au conseil d’administration du Centre de formation d’apprentis de Brest et comme assesseur au tribunal de la commission d’invalidité de la Sécurité sociale, de 1976 à 1996. Depuis 2000, il est responsable de l’Union régionale Bretagne des retraités FO.

Son épouse, Andrée Le Tellier, travailla pendant douze ans au ministère de la Reconstruction et du Logement. Ils eurent deux fils et une fille, tous adhérents à Force ouvrière. Le benjamin, Alain Le Tellier, agent EDF et militant FO au centre de Villejuif, né le 6 octobre 1966 et mourut accidentellement le 2 décembre 2004, à l’âge de 38 ans.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article149296, notice LE TELLIER Gilbert, Corentin, Marie par Paul Boulland, version mise en ligne le 3 octobre 2013, dernière modification le 8 juin 2020.

Par Paul Boulland

SOURCES : Renseignements fournis par l’intéressé (mai 2010) ― Lumière et Force, n° 160 (septembre 1975), 178 (décembre 1978), 191 (janvier 1982) ― Passion service public, n° 7 (décembre 2011).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément