AYMONNIN Raymond, René, Éugène

Par Jean-Pierre Besse

Né le 7 janvier 1925 à Larnod (Doubs), fusillé le 26 septembre 1943 après condamnation à la citadelle de Besançon (Doubs) ; cultivateur ; résistant FTPF.

Fils de Justin et de Jeanne Chasey, cultivateurs, Raymond Aymonnin était lui aussi cultivateur. Il devint chef du groupe Francs-tireurs et partisans (FTP) Guy Moquet. Il avait pour pseudonyme Eugène714. Arrêté le 14 septembre 1943 à Seloncourt (Doubs), interné à Besançon (Doubs), il fut condamné à mort par le tribunal militaire allemand de la FK 560 et fusillé à la citadelle de Besançon avec quinze de ses camarades.
Les victimes sont : Raymond Aymonnin, Jean Compagnon, Henri Fertet, Philippe Gladoux, Jean-Paul Grappin, Paul Pacqueriaud, René Paillard, Léon Puget, Roger Puget, Marcel Reddet, Gaston Retrouvey, Balthazar Robledo, Georges Rothamer, René Roussey, Marcel Simon et Satornino Trabado.
Son nom figure à ce titre sur le monument commémoratif « Aux Martyrs de la Résistance » établi dans la citadelle.
Il reçut la Médaille militaire, la Médaille de la Résistance et la Croix de guerre 1939-1945.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article149406, notice AYMONNIN Raymond, René, Éugène par Jean-Pierre Besse, version mise en ligne le 28 octobre 2013, dernière modification le 3 janvier 2021.

Par Jean-Pierre Besse

SOURCES : DAVCC, Caen. – La Résistance dans le Doubs, CDrom, Association Mémoire de la Résistance dans le Doubs et AERI, 2007. – Fanny Monin, Les fusillés dans le département du Doubs de 1941, à 1944, Mémoire de master 1, Université de Franche-Comté, 2009. — Mémorial GenWeb. – État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément