MORILLON Jean

Par Paul Boulland

Né vers 1939, mort le 25 avril 1997 ; cadre EDF ; syndicaliste CGT de Paris, secrétaire général du GNC (1983-1990), membre du bureau de la Fédération CGT de l’Energie (1979-1992 ), membre du bureau de l’UGICT, administrateur de la CCAS (1991-1994), secrétaire général (1989-1990) puis président (1990-1991) de l’IFOREP ; militant communiste.

Entré à EDF en 1959 au centre Paris Électricité, Jean Morillon y adhéra aussitôt à la CGT et milita au sein du Groupement national des cadres (GNC). Il prit des responsabilités au sein de sa section syndicale et de son syndicat. Lors du mouvement de mai-juin 1968, il fut l’un des animateurs de la grève à Paris et il se fit également remarquer par son activité pour dépanner et rétablir les activités du quartier des Halles.

Jean Morillon fut élu à la commission exécutive de la Fédération CGT de l’Énergie à l’occasion de son XXVIe congrès (Vichy, novembre 1975), comme représentant du centre Paris-mixte. Lors du XIIIe congrès national du GNC, il fut élu au secrétariat. Il remplaça Maurice Wulfman* en tant que secrétaire général du GNC à l’issue du XVe congrès (1983) et conserva cette responsabilité jusqu’au XVIIe congrès (1990). Dans le même temps, Jean Morilllon fut élu au bureau de la Fédération CGT de l’Énergie, lors du XXVIIe congrès (Le Touquet, juin 1979) au sein duquel il eut la responsabilité de l’activité parmi les cadres, jusqu’au XXXIe congrès (Lanester/Lorient, juin 1992). Son départ de la fédération coïncidait avec sa mise en inactivité de service en juin 1992. Sur le plan confédéral, Jean Morillon fut également membre du bureau national de l’Union générale des ingénieurs, cadres et techniciens (UGICT-CGT).

Jean Morillon devint secrétaire général de l’IFOREP en février 1989 puis succéda à René Boulle comme président, de février 1990 à avril 1991. Vincent Martin* lui succéda. Jean Morillon fut également nommé administrateur suppléant de la CCAS, d’octobre 1991 à avril 1994.

Militant communiste, Jean Morillon occupait des responsabilités au sein de la fédération du PCF des Yvelines.

À l’occasion de son décès, des suites d’une opération chirurgicale, le conseil d’administration de la CCAS lui rendit hommage.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article149519, notice MORILLON Jean par Paul Boulland, version mise en ligne le 17 octobre 2013, dernière modification le 27 août 2015.

Par Paul Boulland

SOURCES : Force militant, n° 429-430 (septembre-octobre 1992). ―R. Gaudy, Les porteurs d’énergie, tomes 1 et 2, Paris, Le Temps des cerises, 2009. ― Le GNC, l’énergie pour demain, VO Édition, 1997. ― l’Humanité, 29 avril 1997. ― Notes d’Alexandre Courban.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément