ASSOIGNON Frédéric.

Par Ivan Lewuillon

Né à Boussu (pr. Hainaut, arr. Mons) le 21 mai 1905. Ouvrier mineur, jeune garde socialiste, conseiller communal et échevin socialiste de Boussu, militant actif au sein des associations récréatives du mouvement socialiste local.

Issu d’une famille modeste comptant dix enfants (trois garçons et sept filles), Frédéric Assoignon est le fils d’un ouvrier mineur, lui aussi prénommé Frédéric, et de Léocadie Glineur, ménagère. Il fréquente l’école primaire communale de son village. Puis, en 1917, il descend à son tour au fond de la mine, au puits Saint-Antoine. Il y reste jusqu’à sa retraite, en 1955. Entretemps, il épouse Gabrielle Demoustier dont il n’a pas d’enfant.

Le sort des classes laborieuses préoccupe Frédéric Assoignon. Il choisit la voie politique pour les défendre. Il est élu conseiller communal socialiste lors des élections de 1952. Du 1er janvier 1953 au 31 décembre 1959, il est échevin de l’Instruction publique. Il reste conseiller communal jusqu’en 1965. Il est membre de la Commission d’assistance publique de 1965 à 1970. Pendant cette période, Assoignon est membre du Comité des Jeunes gardes socialistes et l’un des fondateurs du Cercle dramatique qui va devenir le Théâtre du peuple. Frédéric Assoignon fait partie de tous les groupes de la Maison du peuple .Il est notamment trésorier du CLEO pendant les années 1930.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article149599, notice ASSOIGNON Frédéric. par Ivan Lewuillon, version mise en ligne le 21 octobre 2013, dernière modification le 27 décembre 2019.

Par Ivan Lewuillon

SOURCE : Entretien avec Frédéric Assoignon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément