ALHOUCHE ou ALLOUCHE Saïd.

Par René Gallissot

Né à Guenzet (Algérie), employé à EGA à Alger, partisan de Messali*, membre du bureau de l’USTA à sa création en 1956.

Peut-être le même (ou apparenté) que le précédent, militant du MTLD, S. Alhouche écrit aussi Allouche, se range du côté de Messali* en 1954 dans la crise que traverse l’organisation nationaliste. Il participe à la fondation et devient membre du bureau syndical de l’USTA (Union syndicale des travailleurs algériens) à Alger, organisation animée par les messalistes et dont les statuts sont déposés à Alger le 14 février 1956. Il est arrêté et interné au camp de St Leu (Bethioua, Oranais) en 1956.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article149660, notice ALHOUCHE ou ALLOUCHE Saïd. par René Gallissot, version mise en ligne le 24 octobre 2013, dernière modification le 24 octobre 2013.

Par René Gallissot

SOURCES : La Voix des travailleurs algériens n° 1 mars 1957. — B. Stora, Dictionnaire biographique des militants nationalistes algériens, op. cit. —M. Farès, Aïssat Idir op. cit. — O. Carlier, Entre nation et Jihad, op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément