BOURÉ René

Par Philippe Lecler

Né le 24 novembre 1894 à Lançon (Ardennes), fusillé le 17 février 1944 au fort des Ayvelles (Ardennes) ; mécanicien-garagiste ; résistant Organisation civile et militaire (OCM).

René Bouré était mécanicien-garagiste à Grandpré (Ardennes). Marié, il était père de trois enfants.
Agent des « Unités de combat et de renseignements » de l’OCM, avec Robert Coispine, sous les ordres de Georges Poirier, il fut arrêté à son domicile par la police allemande le 17 novembre 1943 et inculpé pour activité anti-allemande et détention d’armes. Il fut condamné à la peine de mort par le tribunal militaire allemand FK 684 de Charleville-Mézières (Ardennes) le 27 janvier 1944 et fusillé le 17 février 1944 au fort des Ayvelles.
Son nom est inscrit sur le mémorial de Berthaucourt à Charleville-Mézières.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article149684, notice BOURÉ René par Philippe Lecler, version mise en ligne le 24 octobre 2013, dernière modification le 16 mars 2020.

Par Philippe Lecler

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). – Philippe Lecler, Le temps des partisans, Langres, Éd. D. Guéniot, 2009.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément