AINOUZ Mouloud

Par René Gallissot

Mécanographe aux Ateliers industriels de l’air (AIA) à Maison-Blanche [Dar-el-Beïda] (Algérie) ; syndicaliste UGTA.

M. Aïnouz est un des cadres de l’UGTA (Union générale des travailleurs algériens) dans cet établissement du ministère français de la Défense nationale (armée de l’Air) qui rassemblait trois mille employés dans sa filiale de maintenance près de l’aéroport d’Alger, Maison Blanche, et où a été comptable Idir Aïssat *, fondateur de l’UGTA. Cette entreprise publique fournit la première base de recrutement de la nouvelle centrale.

M. Ainouz participe à la mise en place au printemps 1956 du syndicat avec l’adhésion de 300 travailleurs algériens. Décidée par l’UGTA à la demande du FLN, la grève du 5 juillet 1956 provoque une réaction de la direction. Celle-ci prononce des mises à pied (vingt jours) et le licenciement des responsables syndicalistes. Titulaire, M. Ainouz est muté en France.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article149739, notice AINOUZ Mouloud par René Gallissot, version mise en ligne le 26 octobre 2013, dernière modification le 26 octobre 2013.

Par René Gallissot

SOURCES : L’Ouvrier algérien, août 1956. — Mohamed Farès, Aïssat Idir, op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément