ANNABI M’Barek

Par Amar Benamrouche

Né vers 1904, assassiné par l’OAS en 1962 ; instituteur dans les Aurès (Algérie) ; syndicaliste ; un temps membre du PCA.

M’Barek Annabi eut comme camarade de promotion à l’École normale de La Bouzaréah (Alger), Mousser Djeddi* qui n’a pas eu la chance de terminer ses études puisqu’il a été exclu pour ses opinions. En 1937, M’Barek Annabi est membre du comité directeur des Jeunesses musulmanes dans l’orbite de l’Association des Oulémas.

Deux années après, on le retrouve au PCA (Parti communiste algérien) ; il quitte ce parti en 1942 tout en continuant de militer au syndicat des enseignants et en gardant des positions proches des thèses communistes. Il reste notamment en contact avec S. Lamrani*, militant communiste connu dans la région des Aurès.

M’Barek Annabi a été assassiné par l’OAS (Organisation de l’armée secrète) à la fin de la guerre d’Algérie.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article149754, notice ANNABI M'Barek par Amar Benamrouche, version mise en ligne le 26 octobre 2013, dernière modification le 26 octobre 2013.

Par Amar Benamrouche

SOURCES : Notes de L.-P. Montoy à partir de la presse locale. — Arch. Wilaya d’Alger, notes de A. Taleb-Bendiab.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément