ALLAL Abdelkader [Dictionnaire Algérie]

Par Amar Benamrouche

Né le 13 février 1928 à Médéa (Algérie) ; maître d’internat à Alger ; membre des deux premiers secrétariats de l’UGTA ; arrêté et torturé en 1957.

Maître d’internat au Lycée de Ben Aknoun, Abdelkader Allal est, après la création de la centrale nationale algérienne en février 1956, membre de deux premiers secrétariats de l’UGTA (Union générale des travailleurs algériens). Au milieu de l’année 1956, il succède à Mohamed Flissi*, interné à Berrouaghia, au poste de trésorier général de l’UGTA. Il échappe provisoirement à l’arrestation.

À la suite de la grève générale de huit jours lancée en coordination avec le FLN en janvier 1957, et qui marque l’ouverture de la « bataille d’Alger », l’action syndicale nationaliste se poursuit dans la clandestinité ; A Allal appartient au comité d’Alger qui maintient l’UGTA, aux côtés de Mustapha Zitouni* (docker), Rahmoun Dekkar* (PTT), M. Merracchi* (PTT), Noureddine Skander* (enseignement), Mahfoud Zeffouni* (Tabacs), Djoudi* (agent des lycées), Nassima Hablal*.

Traqué par la police, Abdelkader Allal est arrêté en avril 1957 dans la région de Médéa. Torturé, il est ensuite inculpé puis traduit devant le tribunal militaire en janvier 1959 lors de ce que l’on appelle le procès de l’UGTA ; il est condamné à deux ans de prison. Après l’indépendance, il deviendra cadre dans une entreprise commerciale de navigation.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article149785, notice ALLAL Abdelkader [Dictionnaire Algérie] par Amar Benamrouche, version mise en ligne le 27 octobre 2013, dernière modification le 8 novembre 2021.

Par Amar Benamrouche

SOURCES : M. Farès, Aïssat Idir, op. cit. — B. Bourouiba, Les syndicalistes algériens, op. cit. — Arch. Nat. France Outre-mer, Aix-en-Provence, ALG, Alger 1 K/1297, 91 3 F/66, Oran 307, notes de Louis Botella.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément