AYADI Tahar

Par Amar Benamrouche

Né le 30 janvier 1916 à Blandan [Bouteldja], ancien dépt. de Constantine (Algérie) ; instituteur à Bône [Annaba] (Algérie) ; responsable syndical CGT ; communiste arrêté en 1945 et 1948 ; candidat du PCA à l’Assemblée algérienne.

En 1945, Tahar Ayadi devient secrétaire général de l’Union locale des syndicats de Bône, responsable des ouvriers agricoles et membre de la commission exécutive de l’Union départementale CGT. En 1948, il est reconduit dans ses deux fonctions. Arrêté après les événements du 8 Mai 1945, il a été condamné à deux ans de prison. Amnistié, il reprend ses activités syndicales et politiques.

En 1948, il est candidat du PCA (Parti communiste algérien) aux élections de l’Assemblée algérienne (circonscription de Souk-Ahras). Il est arrêté une nouvelle fois à Bône pour « propos portant atteinte à la souveraineté française tenus au cours d’une réunion publique ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article149833, notice AYADI Tahar par Amar Benamrouche, version mise en ligne le 28 octobre 2013, dernière modification le 22 février 2016.

Par Amar Benamrouche

SOURCES : La Dépêche de l’Est, 14 janvier 1945, 6 avril 1948, notes de Louis-Pierre Montoy. — Alger Républicain, avril 1948.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément