MERLE Robert (provisoire)

Né le 23 août 1908 à Tébessa (Algérie), mort le 27 mars 2004 à Grosrouvre (Yveline) ;écrivain ; un temps communiste ; membre du comité directeur du Conseil national des écrivains (CNE).

Félix Merle, le père de Robert Merle, était natif d’Algérie française, envoyé aux Dardanelles en 1915, puis rapatrié à Marseille, il mourut d’une fièvre typhoïde. Robert Merle passa une partie de son enfance à Alger puis à Paris. Élève des classes préparatoires (hypokhâgne et khâgne) du lycée Louis-le-Grand, il obtint une licence de philosophie puis fut reçu premier à l’agrégation d’anglais. Sa thèse de doctorat de lettres fut consacrée à Oscar Wilde. Professeur aux lycées de Bordeaux, de Marseille, puis de Neuilly-sur-Seine, il fut mobilisé en 1939, nommé agent de liaison avec les forces britanniques. Il fut fait prisonnier à Dunkerque et resta en captivité jusqu’en 1943.

En 1944, il devint maître de conférences d’anglais à l’université de Rennes, puis professeur en 1949, prenant des postes à Toulouse, Caen, Rouen, Alger puis Nanterre où il était en mai 1968. Il avait été membre de son comité directeur du CNE.

Écrivain prolixe et populaire, titulaire du prix Goncourt en 1949, proche du Parti communiste, il s’éloigna à la suite de l’invasion de l’Afghanistan par l’Union soviétique.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article149910, notice MERLE Robert (provisoire), version mise en ligne le 30 octobre 2013, dernière modification le 30 octobre 2013.
rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément