BRUNEAU Antoine, Alexandre

Par Jean-Pierre Besse, Jean-Paul Nicolas

Né le 28 juin 1898 à Saint-Maixent (Sarthe), fusillé comme otage le 25 avril 1942 au Mont-Valérien, commune de Suresnes (Seine, Hauts-de-Seine) ; peintre en wagons à la SNCF ; militant communiste de Seine-Inférieure (Seine-Maritime).

Antoine Bruneau
Antoine Bruneau
Association des familles de fusillés (MRN).

Ancien combattant de la Première Guerre mondiale, Antoine Bruneau était domicilié 1 bis rue Masseot-Abaquesne à Rouen (Seine-Inférieure, Seine-Maritime). Peintre en wagons aux ateliers de la SNCF à Sotteville-les-Rouen (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), considéré comme un "meneur", il était membre du syndicat unitaire des cheminots et fut receveur de la 19e Union régionale en 1934. Il militait, en outre, au Parti communiste et fut candidat lors des élections municipales de 1935. Marié, Antoine Bruneau était père d’un enfant.
Après la défaite, il participa à la reconstitution clandestine du PCF. Il fut arrêté le 12 juin 1941 à Sotteville-les-Rouen par la police française pour « distribution de tracts et activité politique clandestine ». Condamné dans un premier temps le 29 août 1941 à un an de prison, il fut condamné en seconde instance par le tribunal spécial de Rouen le 5 ou le 11 septembre 1941 à cinq ans de prison et 5 000 francs d’amende (ou 100 000 francs selon les sources). Il fut incarcéré à la centrale de Poissy (Yvelines) en février 1942 puis à la prison de la Santé (Paris) avant d’être fusillé comme otage, au Mont-Valérien, en représailles à l’attentat contre deux militaires allemands au Havre (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) le 25 avril 1942.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article150114, notice BRUNEAU Antoine, Alexandre par Jean-Pierre Besse, Jean-Paul Nicolas, version mise en ligne le 6 novembre 2013, dernière modification le 20 août 2020.

Par Jean-Pierre Besse, Jean-Paul Nicolas

Antoine Bruneau
Antoine Bruneau
Association des familles de fusillés (MRN).

SOURCES : DAVCC, Caen. (Notes Thomas Pouty). – Hommage aux fusillés et aux massacrés de la résistance en Seine-Maritime, 1940-1944, Association départementale des Familles de Fusillés et Massacrés de la Résistance en Seine-Maritime, 1992. – Site Internet Mémoire des hommes — Arch. dép. Seine-Maritime 1 MP 279 Dossiers individuels des membres du PCF de A à L — Arch. de l’UD CGT liasse 1925-1930.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément