CHAUVEAU Jean, Albert

Par Claude Delasselle

Né le 20 avril 1921 à Saint-Marcel (Saône-et-Loire), fusillé par les Allemands le 23 mai 1944 après condamnation à mort, au champ de tir d’Égriselles, commune de Venoy (Yonne) ; étudiant ; résistant, membre du réseau Hunter (BCRA)

Fils de Louis Chauveau, adjudant au 56e Régiment d’infanterie et de Germaine Joussier, institutrice, Jean Chauveau fut adopté par la Nation le 14 janvier 1942. Célibataire, il faisait partie depuis novembre 1943 du réseau Hunter de Lyon. Surpris par une patrouille allemande en train de prendre des photos du dépôt d’essence de Précy-le-Sec, il a été incarcéré à la prison d’Auxerre le 18 février 1944. Condamné à mort pour « espionnage » par le tribunal FK 745 d’Auxerre, il a été fusillé le 23 mai 1944 au champ de tir d’Égriselles. Son nom est gravé sur la stèle des fusillés d’Égriselles et sur le monument des déportés et internés fusillés de l’Yonne à Auxerre.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article150125, notice CHAUVEAU Jean, Albert par Claude Delasselle, version mise en ligne le 7 novembre 2013, dernière modification le 18 septembre 2018.

Par Claude Delasselle

SOURCES : DAVCC, Caen. – Arch. Dép. Yonne, 33J18 (registre d’écrou de la prison d’Auxerre). – Robert Bailly, Si la Résistance m’était contée, ANACR Yonne, 1990, p. 367. – État civil.

fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément