ROCHETEAU Maurice, Marcel, Henri, Félix

Par Didier Bigorgne

Né le 1er août 1923 aux Sables-d’Olonne (Vendée), mort le 6 janvier 1973 à Revin (Ardennes) ; ouvrier métallurgiste ; syndicaliste et militant socialiste ; dirigeant de l’UD-Force ouvrière des Ardennes (1956-1973) ; maire de Revin (1971-1973).

Fils d’un mécanicien et d’une mère au foyer, Maurice Rocheteau exerçait le métier de chaudronnier quand il épousa Muguette Julie Juliette Marshall, sans profession, le 9 janvier 1943 à Revin ; de cette union naquirent quatre enfants (trois filles et un garçon).

Après la Seconde Guerre mondiale, Maurice Rocheteau travailla, en qualité de soudeur puis d’ouvrier d’entretien, à l’usine Arthur Martin de Revin. Secrétaire du syndicat Force ouvrière de la métallurgie, il devint délégué du personnel, membre du comité d’établissement et du comité central d’entreprise. En 1957, il fut élu conseiller prud’homme, section industrie, pour l’arrondissement de Revin. Il occupa aussi la fonction de trésorier de l’Union locale F.O de Revin dans les années 1960.

Maurice Rocheteau exerça des responsabilités départementales. Le 14 octobre 1956, il fut élu à la commission exécutive de l’UD-Force ouvrière des Ardennes ; il siégea au bureau du 6 décembre 1967 à sa mort. Elu le 13 décembre 1962 sur la liste Force ouvrière, il devint administrateur de la Caisse primaire de Sécurité sociale des Ardennes. Déjà président de la section des vieux et retraités F.O de Revin, Maurice Rocheteau fut membre du conseil d’administration de l’IRCOMMEC (Caisse des retraites complémentaires) et du Fonds social de l’UNIRS (Union nationale des institutions de retraites pour les salariés).

Parallèlement à son engagement syndical, Maurice Rocheteau militait au Parti socialiste SFIO. Elu conseiller municipal de Revin sur la liste de son parti le 3 mai 1953, il fut réélu le 15 mars 1959, puis le 21 mars 1965 ; il devint alors adjoint au maire socialiste Camille Titeux* et présida la commission des Finances. Aux élections municipales des 14 et 21 mars 1971, Maurice Rocheteau emmena une liste de gauche constituée de socialistes et de communistes à la victoire : il devint maire de Revin. Pendant son court mandat, il fut membre de l’Association des maires des Ardennes, administrateur de la commission départementale des services des incendies et de la Caisse mutuelle de dépôts et de prêts.

Victime de problèmes de santé cardiaques, Maurice Rocheteau fut d’abord hospitalisé à Reims, puis à Charleville-Mézières. Transféré d’urgence dans un hôpital parisien suite à un nouvel accident du cœur, il décéda à son retour au domicile. Ses obsèques municipales et religieuses se déroulèrent le 8 janvier 1973 à Revin.

Aujourd’hui, un parc municipal de Revin et une salle dans les locaux de l’UD-FO des Ardennes à la Bourse du travail de Charleville-Mézières portent le nom de Maurice Rocheteau.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article150148, notice ROCHETEAU Maurice, Marcel, Henri, Félix par Didier Bigorgne, version mise en ligne le 9 novembre 2013, dernière modification le 6 août 2015.

Par Didier Bigorgne

SOURCES : Arch. de l’UD-FO des Ardennes. — Le Réveil Ardennais, 1953 à 1971. — L’Ardennais, 8 et 10 janvier 1973.— Presse locale. — État civil des Sables-d’Olonne et de Revin.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément