COLIN Alexis

Par Jean-Pierre Besse, Delphine Leneveu

Né le 9 juillet 1891 à La Petite-Raon (Vosges), fusillé comme otage le 24 septembre 1941 à la centrale de Clairvaux (Ville-sous-la-Ferté, Aube) ; entrepreneur de maçonnerie ; résistant.

Alexis Colin était le fils d’un cordonnier Louis Colin et de Marie Joséphine Picard.
Ancien combattant de la Première Guerre mondiale au cours de laquelle il fut blessé deux fois et où il reçut quatre citations, il était domicilié à Venarey-les-Laumes (Côte-d’Or). Il s’était marié en septembre 1919 à Grésigny-Sainte-Reine (Côte-d’Or) avec Hélène Raguer et avait trois enfants ; il était catholique.

Les Allemands logeant chez lui découvrirent son stock d’armes récupéré après la débâcle. Arrêté le 7 novembre 1940 à Laumes-Alésia (Côte-d’Or) par la Feldgendarmerie pour « détention d’armes de guerre », Alexis Colin fut condamné à mort par le tribunal allemand FK 599 de Dijon le 24 novembre 1940. En raison de son statut d’ancien combattant, sa peine fut commuée en douze années de réclusion.
Interné à la centrale de Clairvaux, Alexis Colin a été fusillé comme otage le 24 septembre 1941 en représailles à deux attentats contre des trains de militaires allemands le 18 septembre 1941 à Montigny-les-Monts dans l’Aube (déraillement d’un train faisant onze blessés) et à Dijon, en Côte-deOr (sabotage d’une voie ferrée).

Son exécution a été annoncée par voie d’affiche en même temps que celle de Jean-Ernest Rerman de Villerupt, fusillé à Châlons-sur-Marne (Châlons-en-Champagne).

Alexis Colin été reconnu « Mort pour la France » et a été homologué RIF isolé. Le titre d’Interné-résistant lui a été décerné ainsi que la Médaille de la Résistance par décret du 11 novembre 1955, publié au JO du 16 novembre 1955.

Dans l’Aube, son nom est inscrit sur sur le monument de Clairvaux qui porte l’inscription : « Ici sont tombés 21 otages fusillés par les Allemands 1941-1942 ».
En Côte-d’Or, une rue de Vénarey-les-Laumes porte son nom.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article150220, notice COLIN Alexis par Jean-Pierre Besse, Delphine Leneveu, version mise en ligne le 13 novembre 2013, dernière modification le 31 mars 2021.

Par Jean-Pierre Besse, Delphine Leneveu

SOURCES : SHD, Vincennes, GR 16 P 136575. – AVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). – ONAC de l’Aube. – CRDP Aube. – Note de Jean-Pierre et Jocelyne Husson. – Gael Eisman, Hôtel Majestic : ordre et sécurité en France occupée (1940-1944), Tallandier, 2010. – Mémorial GenWeb. – État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément