BAGHDADI Tahar

Par René Gallissot

Né en 1900 à Karbil-Cheria (dans le Constantinois), émigré en France en région parisienne, propagandiste communiste et militant de l’ENA.

Arrivé à Paris en 1928, Tahar Baghdadi travaille à la fabrique de piles électriques Hydra à Asnières. Communiste et militant de l’Étoile nord-africaine, il fait une « propagande active » dans le quartier de la gare de Lyon où il habite. Il est arrêté le 21 juillet 1929 à Villeneuve Saint-Georges lors de la descente de police à la réunion clandestine de préparation de la journée anti-impérialiste du 1er août.

En 1935, alors que l’Étoile Nord Africaine sous la direction de Messali s’est séparée du PC, il participe à la campagne de souscription en faveur des dirigeants de l’Étoile nord-africaine victimes de condamnations et du journal El Ouma. Il est alors ouvrier soudeur en chômage.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article150424, notice BAGHDADI Tahar par René Gallissot, version mise en ligne le 22 novembre 2013, dernière modification le 22 novembre 2013.

Par René Gallissot

SOURCES : Arch. de la Préfecture de police de Paris, rapport du 5 novembre 1934. — B. Stora, Dictionnaire biographique des militants nationalistes algériens, op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément