CHACHIGNOT Georges, Henri

Par Didier Bigorgne

Né 21 mai 1923 à Reims (Marne), mort le 25 novembre 1962 à Nancy (Meurthe-et Moselle) ; résistant FTPF ; éducateur , puis chef de service éducatif ; syndicaliste Force ouvrière des Ardennes.

Fils d’un électricien et d’une mère au foyer, Georges Chachignot exerçait la profession d’éducateur quand il épousa Maria Amélie Blaise , infirmière, le 20 novembre 1947 à Paris (10ème arrondissement) ; de cette union naquirent trois enfants (deux filles et un garçon).

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Georges Chachignot entra dans la Résistance. Il combattit les Allemands, au sein de la 5ème Compagnie FTPF du sud des Ardennes qui se spécialisa dans les sabotages de voies ferrées. A partir de septembre 1944, avec le grade de lieutenant, il servit dans la 2ème Compagnie FTPF des Ardennes qui participa à la libération de Charleville.

Georges Chachignot fut d’abord moniteur à l’aérium de Pauvres (Ardennes), puis de Belleville-sur-Bar où il habitait. Il devint chef du service d’encadrement éducatif au début des années soixante ; son épouse travaillait dans le même établissement, en qualité de surveillante médicale.

Président des Jeunesses syndicalistes Force ouvrière, Georges Chachignot fut élu à la commission exécutive de l’UD-Force ouvrière des Ardennes le 16 novembre 1958. Il occupa la fonction de deuxième secrétaire adjoint à partir du 19 novembre 1959. Au congrès départemental du 4 novembre 1962, il posa le problème des jeunes , notamment celui des conditions de leur accueil dans les sections syndicales, et suggéra de leur faire confiance en leur donnant des postes de responsabilités.

Georges Chachignot figurait en vingt-deuxième position sur la liste Force ouvrière pour les élections du 13 décembre 1962 à la Caisse primaire de Sécurité sociale des Ardennes. Mais, il fut victime d’un accident de la route, avec son épouse et son jeune fils, le 17 novembre 1962. Grièvement blessé, il fut hospitalisé à Mézières, puis transféré à l’hôpital de Nancy où il mourut.

Georges Chachignot fut enterré religieusement le 29 novembre 1962 à Gomont (Ardennes).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article150513, notice CHACHIGNOT Georges, Henri par Didier Bigorgne, version mise en ligne le 24 novembre 2013, dernière modification le 29 juin 2016.

Par Didier Bigorgne

SOURCES : Archives de l’UD-Force ouvrière des Ardennes.— L’Ardennais, 26 et 28 novembre 1962. — Presse locale. — Comptes rendus des congrès confédéraux FO de 1959 et de 1961. — Etat civil de Reims et de Nancy.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément