CHAFAI Mohamed Tahar [Dictionnaire Algérie]

Par Amar Benamrouche

Né le 7 février 1927 à Guelma dans l’Est algérien ; cheminot à Alger, membre de la commission syndicale du MTLD au sein de la CGT ; syndicaliste UGTA.

À 17 ans, Mohamed Tahar Chafaï est manœuvre puis agent de bureau. Suite aux « événements du 8 mai 1945 », il est arrêté dans sa ville natale Guelma. Après sa libération, il adhère au MTLD (Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques). En 1948, il entre aux Chemins de fer à Alger comme commis et fait partie du groupe de syndicalistes CGT qui constitue la commission des affaires sociales et syndicales (CASS), prélude à la naissance de l’UGTA (Union générale des travailleurs algériens).

Arrêté une seconde fois en 1956, il est assigné à résidence dans les camps. En 1962 après les Accords d’Evian en 1962, il participe à la remise en place de l’UGTA à Constantine et à Bône (Annaba) ; c’est à la direction syndicale à Bône désignée préalablement par le commandement de l’ALN de la Wilaya 2, qu’il est finalement adjoint. Il entrera ensuite au secrétariat national de l’UGTA.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article150570, notice CHAFAI Mohamed Tahar [Dictionnaire Algérie] par Amar Benamrouche, version mise en ligne le 26 novembre 2013, dernière modification le 1er février 2014.

Par Amar Benamrouche

SOURCES : Notes de M. Farès*. – B. Bourouiba, Les syndicalistes algériens, op.cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément