FELICI Marius

Par Louis Botella

Technicien des PTT ; syndicaliste CGT des Bouches-du-Rhône puis de l’Algérois (Algérie).

Technicien aux services techniques des PTT à Marseille, Marius Felici militait activement, depuis 1912, au sein de la section locale du Syndicat national des ouvriers des PTT avant d’en devenir son secrétaire générale.

Il était, entre 1925 et 1927, secrétaire de la Fédération postale CGT avant de reprendre la tête du syndicat des ouvriers des lignes des PTT de Marseille.

Au plan interprofessionnel, il siégeait, depuis la fin des années 1920, au sein de la commission exécutive de l’Union départementale CGT des Bouches-du-Rhône et de l’Union locale CGT de Marseille ainsi qu’au bureau du cartel départemental CGT des Services publics.

Au début de 1931, il quitta Marseille pour s’installer à Alger, probablement à la demande de la Confédération CGT. Il devint très rapidement le secrétaire général de son UD de l’Algérois, fonction qu’il exerçait pendant de nombreuses années.

En février 1940, il fut signalé comme étant membre du bureau de l’Union départementale CGT de l’Algérois.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article150772, notice FELICI Marius par Louis Botella, version mise en ligne le 14 juin 2016, dernière modification le 14 juin 2016.

Par Louis Botella

SOURCES : Arch. Nat. Outre-mer, Aix-en-Provence, ALG, Alger 1 K/15 — Le Midi syndicaliste, organe des groupements ouvriers confédérés de la région de Marseille puis de l’Union départementale CGT des Bouches-du-Rhône, juin, décembre 1929, août 1930, février 1931 (BNF, Gallica). — La Voix du peuple, organe officiel mensuel de la CGT, mai 1931, août 1932, mars 1933, janvier 1934 (BNF, Gallica). — Comptes rendus des congrès confédéraux de la CGT de 1929 et de 1931.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément