GARAU ou GARAUD [Dictionnaire Algérie]

Né en 1899, secrétaire des Jeunesses communistes puis membre du secrétariat du rayon communiste d’Alger en 1926 ; dans les années 1930 installé à Oran, membre du comité d’Oranie du PPF, le parti de Jacques Doriot passé à droite.

Dès 1922, Garaud, orthographe la plus fréquente, a pris part à l’action antimilitariste des Jeunesses communistes dont il est ensuite secrétaire quand Jacques Doriot responsable français des Jeunesses communistes, vient à Alger faire campagne contre la guerre du Rif et de Syrie. Garaud entre ensuite au secrétariat du rayon communiste d’Alger.

Envoyé de Paris par le Parti communiste, Edouard Cormon arrive à Alger en 1926 pour relancer l’action communiste en difficulté ; il prend d’abord en charge le secrétariat des Jeunesses communistes, puis le secrétariat de la Région d’Algérie en associant Sid-Ahmed Belarbi dit Boualem. C’est à ce moment que Garaud et Cormon se rencontrent. Garaud devient le beau-frère de Cormon, sa femme est sage-femme. Après avoir été rappelé à Paris, notamment pour s’occuper des finances de L’Humanité, E. Cormon est exclu du parti communiste en 1931. Il revient alors en Algérie et se lance dans une expérience coloniale dans la Mitidja, avant de poursuivre une carrière d’affaires dans l’empire français.

C’est à cette époque, en 1931 ou 1932, que Garaud s’éloigne du Parti communiste ; il part s’installer à Oran. Il se retrouve plus tard au Parti populaire français, le parti populiste de Jacques Doriot, passé à l’extrême droite contre le Front populaire. Garaud est membre du comité de l’Oranie et chargé des « questions ouvrières ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article150849, notice GARAU ou GARAUD [Dictionnaire Algérie], version mise en ligne le 7 décembre 2013, dernière modification le 8 septembre 2020.

SOURCES : L’Algérie, 23 mai 1922. — La Lutte Sociale, 1925-1926. — E. Sivan, Communisme et nationalisme en Algérie, 1920-1962, op. cit. —Interview de N. Zannettacci par J.-L. Planche (1976-1977).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément