PONCET Charles, Élie, Marie, Pseudonyme : « Claude »

Par Michel Aguettaz

Né le 29 novembre1914 à Nantua (Ain), exécuté le 21 juin 1944 à Arbin (Savoie) ; résistant Membre du réseau Coty.

Charles Poncet était le fils de Louis Poncet et de Marie Duborget. Il était marié à Joséphine Surrel. Employé à l’usine d’aluminium de Chambéry, il entra dans la Résistance en 1942 et intégra le réseau de renseignement Coty. En mai 1944, il était adjoint du chef national, Georges Oreel.

Il fut arrêté le 30 mai lors de l’opération policière qui décapita le réseau. Ce jour là, la police allemande, peut-être suite à l’arrestation d’un agent de liaison, parvint à remonter jusqu’au QG du réseau COTY installé dans une villa du quartier de Mérande à Chambéry. Huit personnes furent arrêtées dont les principaux cadres et Georges Oreel.

Charles Poncet fut incarcéré à la prison de la caserne Curiale à Chambéry et soumis à la torture. Le 21 juin, en compagnie de ses camarades Paul Habaru et Élie Guiraud, tous deux membres du réseau COTY, ainsi que sept autres prisonniers, il fut convoyé à proximité de Montmélian, sur le bord d’un chemin reliant la nationale 6 au village d’Arbin, au lieu dit Nant Bauchet. Là, peu après 19 heures, il fut mitraillé et achevé. Son corps ne fut reconnu que le 19 novembre 1944.
Il fut nommé capitaine de l’armée de l’air à titre posthume, décoré de la Croix de guerre avec palme (14 octobre 1945) et fait chevalier de la Légion d’honneur.

Il fut déclaré "Mort pour la France".
Son nom est gravé sur le monument commémoratif d’Arbin, et sur le monument aux morts de Nantua.



Nantua (Ain) exécution du 14 juillet 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article151033, notice PONCET Charles, Élie, Marie, Pseudonyme : « Claude » par Michel Aguettaz, version mise en ligne le 11 décembre 2013, dernière modification le 30 juin 2021.

Par Michel Aguettaz

SOURCES : Arch. Dép. Seine, 961 W 31. – Mairie D’Arbin. – Denis Collet, Musée de la Résistance de Nantua - Pierre Fugain, Ici l’ombre : un réseau dans la guerre de libération 40-44, CRDP de Grenoble, 1992.— MémorialGenweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément