BASTIN Alfred, Émile

Par Philippe Lecler

Né le 2 juin 1918 à Couvin (Belgique), fusillé le 7 octobre 1941 à Mézières (Ardennes).

Alfred Bastin fut arrêté à Rocroi (Ardennes) par la Wehrmacht pour « attentat contre soldat allemand » le 17 août 1941 après avoir agressé un soldat allemand avec un couteau. Incarcéré à la prison de Charleville, il fut condamné à la peine de mort par le tribunal militaire allemand de Charleville-Mézières (FK 684) le 2 octobre 1941 et fusillé à Mézières, sur le plateau de Berthaucourt, le 7 octobre 1941.
Des doutes subsistent sur la motivation de son acte. Il était accompagné, au moment des faits, d’une jeune dame, ce qui laisserait supposer l’acte d’un amant jaloux. Le Petit parisien du 8 octobre 1941 publia l’annonce de son exécution pour « attentat commis contre un soldat allemand à Rocroi » et ajoutait : « Ce soldat qui, penché en avant, effectuait un travail, a été lâchement frappé dans le dos d’un coup de couteau qui a atteint la région pulmonaire. »
Son nom est inscrit sur le Mémorial de Berthaucourt à Charleville-Mézières.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article151232, notice BASTIN Alfred, Émile par Philippe Lecler, version mise en ligne le 19 décembre 2013, dernière modification le 18 juillet 2021.

Par Philippe Lecler

SOURCES : AVCC, Caen. – Notes Thomas Pouty. – Philippe Lecler, Le temps des partisans, Paris, Langres, Éd. D. Guéniot, 2009.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément