LAGRANGE François [Dictionnaire Algérie]

Par René Gallissot

Né en 1894 ; syndicaliste CGTU puis CGT des postiers.

En 1925 lors de la campagne menée par la CGTU et les Jeunesses communistes contre la guerre du Rif et de Syrie, un Lagrange, sans prénom indiqué, est poursuivi pour « provocation de militaires à la désobéissance en les invitant à fraterniser avec les combattants rifains ».
François Lagrange est mieux connu.

Celui-ci est fiché en 1926 comme un syndicaliste CGTU des PTT à Alger. Après la réunification syndicale dans la CGT, il devient en 1937 secrétaire général du syndicat CGT des ouvriers PTT d’Alger. Lors de la reconstitution des syndicats après le débarquement allié de novembre 1942, il est en 1943 secrétaire adjoint de l’Union algérienne CGT des syndicats des travailleurs des PTT.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article151234, notice LAGRANGE François [Dictionnaire Algérie] par René Gallissot, version mise en ligne le 19 décembre 2013, dernière modification le 19 décembre 2013.

Par René Gallissot

SOURCES : Arch. Nat., Paris, F7 13 660. — Arch. Wilaya d’Oran, 319 et 760. 3a. — Le Flambeau, 1926. — N. Benallègue-Chaouia, Algérie. Mouvement ouvrier et question nationale, op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément