BAUDET René

Par Jean-Pierre Besse, Delphine Leneveu, Claude Pennetier

Né le 11 mars 1905 à Bagneux (Seine, Hauts-de-Seine), fusillé le 18 octobre 1941 au Mont-Valérien, commune de Suresnes (Seine, Hauts-de-Seine) ; ajusteur mécanicien ; résistant Front national.

Les fusillés de Villejuif
Les fusillés de Villejuif
Copyright Pierre Cardon

Fils d’un briquetier et d’une couturière, domicilié 4 rue Carnot à Villejuif (Seine, Val-de-Marne), René Baudet s’était marié à Villejuif en juillet 1925 avec Marie, Louise Pelletier. Le couple eut un enfant, Maurice (1924-1973).
Dénoncé, René Baudet fut arrêté le 24 septembre 1941 à Montrouge par la police française pour détention d’armes. Arrêté en même temps que lui, un nommé Lucas mourut à la prison de la Santé.
Il fut interné à la prison de la Santé puis condamné à mort par un tribunal militaire allemand (tribunal du Gouverneur militaire) le 17 octobre 1941 et fusillé le lendemain.
Selon une enquête administrative de 1955, « arrêté le 25 septembre par les services du commissariat de police de Gentilly à l’issue d’une visite domiciliaire qui a permis de découvrir chez lui les armes et munitions ci après deux canons de rechange, une carabine, un revolver et plus de deux cents cartouches. Mis à la disposition des autorités allemandes, il a été condamné le 17 octobre et fusillé le lendemain ». Selon l’avis passé dans la presse par les autorités allemandes, il aurait été arrêté le 23 septembre pour « détention d’un fusil de chasse à deux canons avec deux canons de rechange, une carabine, un revolver et plus de deux cents cartouches ».
Il fut homologué Interné résistant en tant que résistant du Front national, à partir du 1er mars 1941.

Marie-Louise Pelletier vivait toujours en 1956 rue Carnot à Villejuif.
René Baudet fut enterré dans la tombe familiale à Villejeuif.
La personne qui l’avait dénoncé fut condamnée à dix ans de prison à la Libération.

Son nom est gravé à Villejuif sur le Monument aux Morts, la Plaque Commémorative, place des fusillés et la Stèle commémorative 1939-1945 rue Georges Le Bigot, ainsi qu’à Suresnes - Monument commémoratif cloche au Mont-Valérien et à Paris XI arr.sur la Plaque commémorative UFM-CGT.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article151238, notice BAUDET René par Jean-Pierre Besse, Delphine Leneveu, Claude Pennetier, version mise en ligne le 19 décembre 2013, dernière modification le 15 décembre 2020.

Par Jean-Pierre Besse, Delphine Leneveu, Claude Pennetier

Les fusillés de Villejuif
Les fusillés de Villejuif
Copyright Pierre Cardon

SOURCES : AVCC, Caen. – Arch. PPo., BA carton 11, BA 1798.— SHD Vincennes, GR 16 P 38607(nc). — MémorialGenweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément