GRAULE Lucien [Dictionnaire Algérie]

Par René Gallissot

Cheminot syndicaliste et communiste de Sidi-Bel-Abbès.

Frère d’Émile Graule, ancien combattant de 1914-1918, gazé à la guerre, Lucien Graule devient chef de brigade aux Chemins de fer. Très actif à la CGTU puis à la CGT réunifiée des ateliers du dépôt, il est aussi un des animateurs de la cellule communiste de la Cité Perret en ville où il habite. Il entre au conseil municipal de la mairie dirigée par René Justrabo de 1947 à 1953. Après l’indépendance, en 1962, c’est chez lui que se réunissent les communistes qui sont restés. Il quitte ensuite Sidi-bel-Abbès.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article151451, notice GRAULE Lucien [Dictionnaire Algérie] par René Gallissot, version mise en ligne le 24 décembre 2013, dernière modification le 28 septembre 2021.

Par René Gallissot

SOURCES : La Lutte sociale, 1919. — Écho d’Oran, 26-27 octobre 1947 — interviews de R. Justrabo et I. Salvador, J. Delorme, mémoire sur Sidi-Bel-Abbès, op.cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément